La NASA attribue la Médaille du service exceptionnel au Marocain Kamal Oudrhiri

5437685854_d630fceaff_b-
456
Partager :

Washington - L’Agence spatiale américaine (NASA) vient d’octroyer la prestigieuse Médaille du service exceptionnel au Marocain Kamal Oudrhiri, une nouvelle consécration qui vient récompenser les performances soutenues et les multiples contributions de ce scientifique aux projets et programmes de la NASA.

M. Oudrhiri qui compte une vingtaine d’années de service au sein de l’Agence leader, de l'exploration aérienne et spatiale, s’est vu également attribué cette année 5 prix d'excellence par équipes que la NASA accorde dans un signe de l’importance du travail collectif pour la réussite des misions spatiales.

Il a en effet contribué à différents projets de pointe comme le laboratoire des atomes refroidis, la Mission InSight sur Mars, MarCO, la première mission interplanétaire de Cubesat, l'expérience scientifique de radio-occultation MAVEN (ROSE), ainsi que pour la mission surnommée "New Horizons Ultima Thule", premier survol de la Ceinture de Kuiper (KBO), une terre lointaine et jusque-là inexplorée située à plus d'un milliard de kilomètres de Pluton.

Actuellement, M. Oudrhiri occupe le poste de responsable du groupe Planetary Radar & Radio Sciences du Jet Propulsion Laboratory de la NASA. Ses recherches portent sur la caractérisation atmosphérique planétaire, la science de la gravité et le radar bistatique. Il coiffe également le projet "Laboratoire des atomes refroidis" (Cold Atom Lab, CAL), une installation de physique quantique de la Station spatiale internationale mise en orbite depuis mai 2018 et qui crée la matière la plus froide de l’univers jamais connue.

Au cours des deux dernières décennies, le scientifique marocain a assumé des fonctions de direction dans plusieurs missions importantes de la NASA: The Mars Exploration Rovers (MER), la mission internationale Cassini vers Saturne, la mission GRAIL, le Mars Science Laboratory (MSL), la mission Juno Jupiter, la mission New Horizons à Pluton et récemment la mission InSight sur Mars et MarCO, la toute première mission interplanétaire de Cubesat.

"Je travaille en étroite collaboration avec des scientifiques de différents centres de la NASA dans les domaines de la communication, de la science radio, du radar et des technologies Quantum afin de développer la prochaine génération d'engins spatiaux et d'infrastructures au sol nécessaires pour soutenir les objectifs des futures missions spatiales humaines et robotiques de la NASA", a-t- déclaré à la MAP.

Durant sa carrière au sein la prestigieuse agence américaine, M. Oudrhiri avait reçu trois prix d’honneur JPL Mariner de la NASA, trois prix d’honneur JPL Voyager et 39 prix d’excellence par équipe, ce qui en fait officiellement l’un des plus primés au sein de la NASA durant les 20 dernières années.

En 2017, le Marocain s’est vu décerné le "People Leadership Award", qui récompense des compétences exceptionnelles en leadership humain, essentielles au succès continu des missions d'exploration de la NASA.

Le scientifique qui vit actuellement à Santa Monica (aux environs de Los Angleles), reste fièrement attaché à ses origines et au Maroc. Il ne manque pas de rappeler avec fierté sa décoration par SM le Roi Mohamed VI du Wissam Al Arch à l’occasion de la fête du Trône en 2012.

Et en dépit de ces prix prestigieux et ses hautes fonctions dans un secteur de pointe, Kamal Oudrhiri garde bien les pieds sur terre et fait preuve d’une grande humilité.

"En communiquant sur mon expérience, mon intention est avant tout de donner de l'espoir aux jeunes marocains, mais en même temps, je veux continuer à transmettre le message important aux jeunes, à savoir que l’humilité est une vertu et que dès lors que la personne cesse d’être humble, elle cessera tout simplement d’apprendre", a-t-il tenu à souligner.

C’est cette volonté et sa fibre patriotique qui expliquent d’ailleurs son engagement à animer prochainement un événement scientifique et technologique de grande envergure organisé par l'ambassade des États-Unis à Rabat en novembre.

Il s’agit du "Festival de la jeunesse marocaine de Moonshot", une manifestation organisée à l’occasion du 50e anniversaire du premier alunissage, d’Apollo 11 qui s’est déroulé le 20 juillet 1969.

Cet anniversaire sert de catalyseur pour une série d'activités qui encouragent les jeunes Marocains à promouvoir la science et la technologie auprès des jeunes et, plus largement, à renforcer leur confiance en soi et leurs compétences en leadership.

Le "Festival de la jeunesse marocaine de Moonshot" se tiendra du 16 au 18 novembre à Casablanca. L'objectif est de toucher plus de 5.000 étudiants marocains.

"Je prévois de donner trois conférences les 16, 17 et 18 novembre avec pour thème: My Moonshot from Earth to Mars & Beyond" (Ma trajectoire de la terre vers la lune et au-delà).

Cette présentation portera principalement, selon M. Oudrhiri, sur les leçons cumulées de l’expérience acquise dans les multiples missions de la NASA: la mission Cassini pour la planète Saturne, la mission Juno à Jupiter, les missions liées aux engins d’exploration de Mars Curiosity & InSight, la mission GRAIL pour la la lune, la première mission interplanétaire Mars Cube One (MarCO), ou encore au "Laboratoire des atomes refroidis" (Cold Atom Lab, CAL), la première mission de physique quantique à bord de la Station spatiale internationale.