« Hand in hand » , une petite association, une petite ville et de grandes réalisations

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

unnamed (10)

Les étudiants de l’université Al Akhawayn à Ifrane signent leur appartenance à leur environnement. Ce weekend, ils étaient au rendez-vous avec la 17ème édition du Fun Run, gracieusement initiée par leur Association caritative et de bienfaisance « Hand in Hand ».

Cette année, l’objectif de l’opération « Hand in Hand » a été la collecte d’un fonds de l’ordre de 1,1 million de dhs, en vue de réaliser financer la réhabilitation et la mise à niveau de l’école Adghagh Ain Mersa pour offrir à près de 122 élèves des conditions propices à l’éducation, ainsi que le projet Smart City – ville intelligente – pour œuvrer à la réduction de la fracture numérique dans la ville d’Ifrane.

Traduire dans les faits ces objectifs a nécessité un programme riche et varié. Une belle course de solidarité le matin avec la participation des étudiants et du staff de l’université, des jeunes enfants des clubs d’athlétisme d’Azrou et Ifrane et des élèves de quelques établissements scolaires d’Ifrane. Une ambiance bon enfant prévalait lors de cette journée ensoleillée. La Kermesse qui clôturé la course a été une fête de toutes les couleurs.

Le soir, l’heure était à la musique et à l’humour. Et c’est Saad Lamjarred et Gnawa Diffusion, ainsi que DJ Van qui ont ensorcelé les présents. Une aubaine pour les fans de ces artistes qui ont pu voir de près deux belles et magnifiques prestations.  La partie show et humour a été bellement réussie avec la troupe du cirque Kolo Colo et l’humoriste Rachid Rafik. Le tout enchaîné finement par le jeune Youssef Ksiyer, lui-même lauréat de l’Université Al Akhawayn.

Née en 1986, l’Association Hand in Hand contribue autant que faire se peut au développement de la région, en étant active dans le domaine de l’éducation. Elle a déjà assuré l’acquisition de 5 bus scolaires pour les enfants de la région d’Ifrane et 1 pour les handicapés, la construction d’une école communautaire à Ain Khil, d’un centre d’éducation non formelle à Azrou et l’installation de chauffage central à Dar Taliba à Dayet Aoua.