29% des coopératives sont féminines

5437685854_d630fceaff_b-
173
Partager :

La Secrétaire d'Etat chargée de l’Artisanat et de l’économie sociale, Jamila El Moussali, a indiqué, mardi 12 mars à Assa, que l’économie sociale constitue une locomotive essentielle pour le développement régional. 

S’exprimant lors du premier colloque régional de la femme, Mme El Moussali a souligné que l’économie sociale et solidaire, basée sur la proximité et l’initiative, représente un secteur prometteur à même de favoriser la création de l’emploi et de la richesse.

Ce colloque régional, qui poursuivra jusqu’au 15 mars, est organisé par des coopératives et des associations féminines sous le slogan "Le 8 mars: Pour une femme agissante en matière sociale et de développement", à l’occasion de la célébration de le Journée mondiale de la femme.  

L’économie sociale, qui connait actuellement un progrès remarquable, contribue aussi aux efforts visant la lutte contre la pauvreté et la précarité, a-t-elle fait observer.

A ce propos, la Secrétaire d’Etat a cité une étude réalisée par l’Office du développement de la coopération (ODCO) qui montre que les femmes impliquées dans l’action coopérative développent une confiance en soi et "appuient la scolarité de leurs enfants, ce qui prouve l’impact positif de ce genre d’activités sur l’enseignement".

Tout en rappelant que la plupart des politiques sociales dans les programmes gouvernementaux est destinée à la femme, Mme El Moussali a noté que les femmes marocaines sont capables d’apporter leur concours à ce type d’économie à travers les coopératives et les entreprises sociales.

29% des coopératives sont féminines

A égard, elle a fait savoir qu’il existe désormais un engouement croissant pour les coopératives sociales, dont 29% sont féminines, tout en appelant à une nouvelle génération de coopératives dans le cadre du tourisme solidaire et du marketing électronique.

Pour sa part, le gouverneur de la province d’Assa-Zag, Youssef Khayer, a relevé que l’économie sociale a connu "un développement majeur" au cours des dernières années au Maroc, soulignant qu’il s’agit d’un pari stratégique à gagner pour la création de nouveaux postes d’emploi, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, ainsi que pour l’appui à la cohésion sociale et à la croissance économique.

Sur la même lignée, il a fait remarquer que l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a donné un coup d’accélérateur à l’économie sociale au niveau de la province d’Assa-Zag, en l’absence de véritables opportunités d’investissement à même d’absorber le chômage notamment parmi les détenteurs des diplômes supérieurs.

Par ailleurs, la Secrétaire d’Etat a effectué une visite à l’exposition des coopératives féminines de la région s’activant dans le domaine de l’artisanat et des produits de terroir.

Initié avec l’appui de la préfecture de la province et du conseil provincial d’Assa-Zag, cet évènement propose des rencontres de communication et de sensibilisation à la santé de la femme, au rôle du Fonds d’entraide familiale, outre la loi relative à la lutte contre la violence faite aux femmes.

Lors de la cérémonie d’ouverture du colloque, un hommage a été rendu à un nombre de coopératives ayant obtenu le Label national d’artisanat, à des acteurs locaux, ainsi qu’à l’athlète Mokhlis Mahjouba.