60ème anniversaire de la MAP: L’avenir appartient à ceux qui ont un projet et une vision stratégique

5437685854_d630fceaff_b-
677
Partager :

Rabat - Un récital de musique gharnatie exécuté par un orchestre maghrébin pour fêter le 60ème anniversaire de l'Agence marocaine de presse (MAP), jeudi soir au théâtre national Mohammed V de Rabat, on ne peut trouver mieux pour célébrer l’idéal de ses fondateurs dont ressort le nom de Mehdi Bennouna, et le remettre par ces temps troubles  au goût du jour. Qui mieux qu’une musique et des chants ancestraux pour dire, au-delà des contingences, une partie, des plus importantes, de la kyrielle des affluents qui nous composent.

C:\Users\Naïm Kamal\Downloads\B39I1284.jpg   

En présence des différents personnels de la MAP, d'anciens cadres de l'Agence et de personnalités du monde de la culture et des médias, le Directeur Général de la MAP, M. Khalil Hachimi Idrissi, le dira avec ses mots : ‘’la célébration du 60è anniversaire de l'Agence est un motif d'espoir et de réconfort », « tant il est persuadé que l'avenir appartient à ceux qui ont un projet, une vision stratégique et des ressources humaines motivées, expertes et épanouies dans leur métier, notant que notre pays, qui est dans l'émergence grâce à son intelligence, à ses hommes et à son génie propre saura se frayer durablement un chemin vers le progrès et la prospérité partagée.»

Difficile dans ce rare moment de communion de ne pas se souvenir. Se souvenir dira le DG de l'Agence du « rôle joué par les pionniers de la MAP, notamment Mehdi Bennouna, qui sans se départir de leur métier et de leur professionnalisme ont imaginé, en novembre 1959, une agence fédératrice de toute la région du Maghreb et qui l'accompagne dans sa libération, son émancipation et son affirmation en tant qu'entité culturelle et politique indépendante. »

 "La MAP de par la loi et de par sa vocation, depuis sa nationalisation en 1974, est au service de la Nation", a fait observer M. Hachimi Idrissi, soulignant que l'agence est au service du Royaume, de ses causes sacrées, de ses combats essentiels, de son image dans le monde et de ses valeurs constitutionnelles. »

 L'Agence, qui est également devenue un des animateurs de la vie démocratique du pays a su se muer, au fil du temps et des évolutions du Royaume, en « outil essentiel à l'expression de la diversité et du pluralisme, a-t-il poursuivi, [sachant] « que le projet de progrès, de solidarité et de développement durable que porte Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour le Maroc constitue la vision stratégique que l'Agence décline sur le plan professionnel. »

 L'armature régionale de la MAP avec ses 12 pôles est une déclinaison de la régionalisation avancée et le réseau international de l'Agence avec ses 13 pôles est l'expression de la projection diplomatique du pays au service de ses intérêts suprêmes et de son affaire nationale. Si MAP en est là c’est grâce « aux générations d'hommes et de femmes qui ont donné leur jeunesse, leur talent et leur engagement sans faille pour que le métier de journaliste trouve toutes ses lettres de noblesse au sein de l'Agence. »

 La volonté de la MAP d'être présente sur tous les vecteurs d'information en tant qu'agence universelle 360° est l'expression de la reconquête de ce qu'on peut appeler "la souveraineté nationale" en matière d'information dans un secteur où les audiences s'évaporent, les lecteurs disparaissent, les budgets se raréfient, les modèles économiques s'effondrent et où les réseaux sociaux dominent, les fake news pullulent et l'amateurisme, conforté par l'anonymat et l'absence d'éthique, prospère, a déploré M. Hachimi Idrissi.

 Dans ce tumulte, la MAP, envers et contre tous, ne se contente plus de produire uniquement des dépêches papiers, mais a diversifié son offre à travers des productions audiovisuelles, des images, des infographies ainsi que la diffusion satellitaire.

 Dans l'air du temps, l'Agence est désormais présente sur les réseaux sociaux, sur les applications mobiles ainsi qu'à travers une panoplie de sites électroniques qui viennent répondre aux besoins de ses utilisateurs.

 Le récital qui a duré à cette occasion quelque deux heures a vu la remise d’un trophée, l'ouvrage "Musiques de Tunisie" et un recueil de musiques classiques algériennes, offerts par les musiciens au Directeur Général de la MAP qui a été nommé membre d'honneur de l'Association de l'orchestre maghrébin de musique andalouse en reconnaissance des efforts qu'il a déployés pour le raffermissement des liens d'amitié entre les pays du Maghreb à travers leur patrimoine musical commun.

 Au terme de la cérémonie, l'assistance a reçu un recueil de poésie andalouse rassemblé par l'interprète marocain Ahmed Piro à l'occasion des 60 ans de l'Agence Maghreb Presse.