Come to my home (venez à ma maison) pose ses valises à Khouribga et Bejaâd

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

bejaad La 4ème édition du festival  'Come to my home'' aura lieu du 21 au 27 avril à Khouribga et Bejaâd avec au programme une  multitude de manifestations dans les différents domaines de la création et de l'art, animées par une cinquantaine d'artistes et auteurs nationaux et internationaux.

L'annonce de cet événement qui promeut la diversité culturelle, le mélange des genres et le dialogue des civilisations, a été faite jeudi lors d'un point de presse à Casablanca donné par les organisateurs, en l'occurrence, la  Fondation des Cultures du Monde dont le Président Driss Alaoui Mdaghri a d'emblée rappelé la philosophie de cet événement qui repose sur les valeurs de la liberté, la créativité, le brassage culturel en tentant de susciter des  solidarités et de consacrer les fondamentaux d'un dialogue interculturel serein  et constructif. Le tout dans un cadre propice à la convivialité et à l'échange comme le suggère d'ailleurs le nom du festival.

'Come to my home'' (venez dans ma maison) repose sur le séjour, autant que  possible, en famille dans le pays d'accueil pour les invités étrangers et ce,  afin qu'ils vivent de l'intérieur et pleinement en phase avec la culture  locale'', a-t-il dit, ajoutant qu'au-delà  de l'aspect festif et ludique de  l'événement, il s'agit aussi d'inciter l'ensemble des participants à soutenir  l'action des associations locales.

En somme, l'événement se fixe quatre objectifs à savoir promouvoir le  partage, le métissage et le dialogue créatif des cultures, devenir au fil des  éditions une plate-forme créative, favoriser l'échange à travers la  transmission d'un savoir-faire artistique et faire de la culture un facteur  d'intégration et de développement.

Pour ce professeur de management, plusieurs fois ministre, poète et  artiste-peintre à ses moments libres, ce festival est un événement nomade qui  cherche à se nourrir constamment de ce métissage interculturel à travers la  variété des manifestations et des rencontres. Un festival itinérant qui se  déplace au gré des sollicitations des acteurs de la société civile et du monde  de la culture, ici et ailleurs. D'où, l'originalité de son concept pas comme  les autres festivals qui sont habituellement associés à la vie dans une ville  ou une région.

Comme dans les précédentes fois, à Casablanca (octobre 2012),  Lucca  (Italie-juin 2013) et Marrakech (octobre 2013), cette édition à Khouribga et  Bejaâd comprend une programmation aussi éclectique que variée et fait comme à  l'accoutumée la part belle à la poésie et la musique en fusion dans le cadre de  concerts animés par  'l'ensemble comme to my home'', une formation composée de  musiciens et artistes de différentes nationalités et différents styles sous la  direction du promoteur de l'événement Driss Alaoui Mdaghri et  l'auteur-compositeur sénégalais Badara Seck.

A cela s'ajoutent, des expositions individuelles et collectives, notamment  celle de l'artiste-peintre Leïla Cherkaoui, des ateliers artistiques pour des  enfants démunis, des projections de films, entre autres, celui du réalisateur  Hassan Benjelloun  'Où vas-tu Moshé ?'', ainsi que des représentations  chorégraphiques à donner le vertige exécutées par la formation les derviches  tourneurs Turcs et Abidat Rma.

Outre une veillée au Mausolée Sidi Bouabid Cherki qui s'accorde parfaitement  avec le thème de l'édition  'Mysticisme et soufisme'', des escapades-découverte  dans la réserve Bouassila à Bejaâd, des parties d'échecs ainsi que des  opérations caritatives, l'événement réserve aussi un temps pour le débat avec, entre autres, deux rencontres prévues le jour de l'ouverture à Khouribga sur 'la créativité artistique et managériale'' animée par Driss Alaoui Mdaghri'' et  'le cheval dans les arts et les lettres (Nouredine Hachami) ainsi qu'une  table-ronde sur  'le sacré et le profane'' le vendredi 25 avril à Dar Attakafa Ahmed Cherkaoui (Bejaâd).

En prélude de cette édition, l'ensemble  'Come to my home'' se produira le  dimanche 20 avril dans la mine de la société de Sel de Mohammedia.

Association marocaine à vocation nationale et internationale, conçue comme  un réseau international, la Fondation des Cultures du Monde a pour objectif de  favoriser la connaissance et la promotion de la culture marocaine ainsi que des  valeurs fondées sur le dialogue, le respect de l'autre à travers l'interaction  et le croisement des cultures.