Commission mixte maroco-russe sur la pêche : Le voilier-école russe Kruzenshtern à Agadir

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couve-bateaux-agadir Les travaux de la 2ème session de la Commission maroco-russe dans le domaine de la pêche maritime ont débuté, lundi à Agadir, avec pour objectifs le suivi et l'évaluation de la mise en œuvre de l'accord de pêche liant les deux parties, une année après son entrée en vigueur.

A l'ouverture de cette session, le ministre de l'Agriculture et de la pêche  maritime, Aziz Akhannouch, a loué les efforts déployés de part et d'autre pour assurer l'application idéale de cet accord qui, a-t-il souligné, contribue au renforcement des relations de coopération entre les deux pays dans le respect des orientations stratégiques du plan Halieutis et des divers programmes qu'il comporte.

De son côté, le vice-ministre russe de l'Agriculture et président de l'Agence fédérale des pêches, Ilya Shestakov, s'est félicité de la tenue des travaux de la commission mixte, qui s'inscrit dans le cadre des concertations  permanentes entre les deux parties, relevant l'importance de renforcer la coopération dans les domaines de la pêche maritimes et de l'agriculture.

Le Maroc et la Russie ont conclu, en février 2013 lors du 2ème Salon Halieutis, un nouvel accord de pêche d'une durée de quatre ans, le sixième depuis 1992, aux termes duquel dix navires de pêche russes sont autorisés à  accéder aux eaux territoriales du Maroc contre une compensation financière annuelle concernant l'accès à la ressource et les redevances relatives aux captures.

L’accord enjoigne aux navires russes d'employer des marins marocains  permanents et d'embarquer à bord un observateur scientifique du Maroc pour le  suivi et le contrôle de leurs activités en mer. Les navires russes sont  également tenus de subir des contrôles techniques préalables pour s'assurer du  respect des dispositions techniques stipulées par cet accord et de se doter  d'équipements permettant de les contrôler par voie satellitaire.

Les travaux de la Commission maroco-russe se déroulent à bord du  voilier-école russe "Kruzenshtern", deuxième plus grand voilier du monde, qui a jeté les amarres, dimanche matin au port d'Agadir où il est arrivé en  provenance du port de Sotchi.

Lors de son escale à Agadir, ce voilier-école, construit en Allemagne en  1926 et attribué en 1946 comme compensation de guerre de l'Allemagne à l'URSS, devra dispenser des sessions de formation à des officiers-marins marocains.