Le Maroc acquiert deux satellites ultra sophistiqués dédiés à l’espionnage

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :
PHOb5bf208e-94c6-11e3-8c04-adac3b97be52-805x453 Le Royaume vient de débourser 500 millions de dollars auprès de deux sociétés françaises pour l’achat de deux satellites dernière génération. Un grand pas technologique en matière d’espionnage chose qui gène nos voisins dans la région. Après que la nouvelle ait circulée dans les médias français, c’est au tour de l’armée espagnole de confirmer l’acquisition du Maroc de deux satellites à des fins d’espionnage. L’information a été relayée par le magazine mensuel publié par les Forces Armées de l’Aire espagnols dans son numéro de ce mois-ci. Le magazine rapporte que cette année a été marqué par l’acquisition du Maroc de deux satellites d’espionnage acquis auprès de deux sociétés française à savoir « Thales » et « Airbus Space System» Selon le magazine, l’achat a du coûter à Rabat pas moins de 500 millions de dollars, et que la livraison devrait se faire l’année prochaine. De même, le support qualifie cette nouvelle acquisition d’ « importante » en raison des capacités des deux satellites en matière de surveillance, de précision et de la qualité de l'imagerie. Autres détails techniques, les deux engins permettent également de déterminer des objets ne dépassant pas un mètre au sol le tout avec la technologie 3D. Une gêne pour les voisins Ce genre d’information, malgré l’importance qu’elle revêt, reste assez confidentiel. Aucune communication de la part des responsables marocains. Le magazine de l’armée espagnole a estimé la publication de ce genre d’information pertinent puisqu’elle dispose du même modèle à l’instar de l’armée française. Cependant, si les armées européennes ont décidé de « démocratiser », la sphère de l’espionnage via les satellites, le deal ne fera pas plaisir comme d’habitude à nos voisins algériens. La presse algérienne, notamment le journal « AlKhabar » proche de l’armée algérienne, a riposté avançant que ce deal vise essentiellement à espionner l’Algérie. Il est à noter que le Maroc est le deuxième pays arabe à se doter de ce type de satellites ultra sophistiqué après les Emirats Arabes Unies.