Mohammed VI ordonne à l’Intérieur de monter au créneau pour rétablir le sentiment de sécurité chez les citoyens

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couve-tchrmil

Sur instructions du roi Mohammed VI, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur Cherki Drais, « tiendront des séances de travail au niveau des régions du Royaume en présence des walis, des gouverneurs, des agents d’autorité et des responsables régionaux et locaux de la gendarmerie royale, de la sureté nationale et des forces auxiliaires afin d’examiner la situation sécuritaire prévalant dans ces régions et de prendre les mesures nécessaires afin de garantir davantage de sécurité aux citoyens et à leurs biens » indique un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Ces instructions royales, ajoute le communiqué « interviennent suite à la recrudescence des actes de vandalisme dans les terrains de sport et leurs alentours et suite à la publication sur des réseaux sociaux d’informations et d’images d’individus exhibant des armes blanches et exposant des sommes d’argent tout en se vantant de les avoir obtenues en se livrant à des actes illicites ce qui laisse un sentiment d’insécurité auprès des citoyens ».

Les instructions du souverain marocain au ministère de l’Intérieur afin de coordonner étroitement les actions des différents services de sécurité, et à leur tête l’administration territoriale, s’inscrit dans le but de déployer davantage d’efforts afin de faire face aux phénomènes criminels qui menacent la sécurité et la quiétude des citoyens.

Aussi, ajoute le communiqué, « l’administration territoriale et les services de sécurité sont-ils appelés à améliorer leurs méthodes de travail et à renforcer leur coordination et l’échange d’informations pour assurer l’efficacité de la politique sécuritaire et renforcer la confiance et le sentiment de sécurité auprès de tous les citoyens [d’où] la nécessité [suivant les instructions royales] de dynamiser le rôle des walis et gouverneurs en matière de coordination entre les services de sécurité, conformément à la Constitution du Royaume et au Dahir fixant leurs attributions notamment en matière de maintien de l’ordre »

Apportant une exécution immédiate à ces instructions « le ministre de l’Intérieur a tenu ce lundi 7 avril 2014, une séance de travail au siège de la Wilaya de Casablanca en présence du ministre Délégué auprès du Ministre de l’Intérieur, du Wali de la Région du Grand Casablanca, des gouverneurs des Préfectures, des Préfectures d’Arrondissements et des Provinces, ainsi que des responsables locaux des services de sécurité.

3Au cours de cette réunion, précise la même source, il a été procédé à l’évaluation de la situation sécuritaire dans la région du Grand Casablanca. Le ministre de l’Intérieur a insisté sur la nécessité de redoubler l’effort afin de garantir l’ordre et la sécurité pour mettre fin au sentiment d’insécurité chez les citoyens. »

Le ministre a exhorté « les autorités publiques à davantage de mobilisation en indiquant que le ministère de l’Intérieur a mis en place une stratégie nationale globale pour lutter contre la criminalité sous toutes ses formes et préserver le sentiment de sécurité et de quiétude. »

Intervenant dans le débat les responsables locaux ont fait des exposés « sur la situation sécuritaire dans la région du Grand Casablanca, soulignant que ce qui est colporté par certains réseaux sociaux ne reflète pas réellement la situation sécuritaire dans la région. Ils ont aussi fait part de leur disposition à fournir davantage d’efforts afin de garantir la sécurité des citoyens et la protection de leurs biens dans le respect des lois en vigueur. »

Au cours de cette séance de travail, il a été annoncé l’interpellation de 35 individus dans la Région du Grand Casablanca, soupçonnés d’être impliqués dans la diffusion d’images par certains réseaux sociaux.

La réunion s’est déroulée en présence de Abdelkader Laaoula, Général de Division Commandant en second de la Gendarmerie Royale, Haddou Hajjar Général de Brigade Inspecteur des Forces Auxiliaires de la zone nord et Bouchaid Rmail, Directeur Général de la Sureté Nationale.