Obsèques à Dcheira de Abdelaziz Chamkh, figure de la musique amazighe

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

unnamed (17)

Les funérailles de feu Abdelaziz Chamkh, grande figure de la musique amazighe qui s'est éteint vendredi à Rabat à l'âge de 63 ans des suites d'une longue maladie, se sont déroulées dimanche après la  prière d'Addohr au cimetière Irahhalen à Dcheira.

Après les prières d'Addohr et du mort à la mosquée Al Mouhcinine, le cortège funèbre s'est rendu au cimetière Irahhalen où le défunt a été inhumé en présence notamment des membres de sa famille, du gouverneur de la préfecture Inezgane Aït Melloul, du président de la commune urbaine d'Agadir, ainsi que de nombre d'amis et proches du défunt.

Le défunt, un des fondateurs du groupe mythique "Izenzaren", était considéré comme une icône de la chanson amazighe moderne pour avoir oeuvré, pendant plus d'un demi-siècle, à la promotion de la musique amazighe aux côtés d'une  génération de pionniers, ayant réussi à arrimer la poésie amazighe authentique  aux instruments modernes.

Abdelaziz Chamkh a entamé sa carrière artistique en 1964 en compagnie d'Abdelhadi Igoute, au sein de la troupe "Tabghaynouzt", puis "Lakdam", représentant la ville de Dcheira à Agadir, avant de participer à la création de  la mythique troupe musicale "Izenzaren", qui a travaillé sur des thématiques humaines, sentimentales et sociales.

Il a également contribué à la préservation de l'héritage artistique de Rais  Lhaj Belaid, l'un des pionniers de la chanson amazighe du Souss, en chantant 43 de ses poèmes.