Quel avenir pour les agences de presse africaines à l’ère du numérique ?

5437685854_d630fceaff_b-
1
Partager :

couv-map

L’Agence Marocaine de Presse (MAP) interroge l’avenir des agences de presse africaines, le 13 et 14 octobre à Casablanca.

Sous le thème « les Agences de presse de l’Afrique à l’ère du multimédia : Quel avenir ? », un Forum des agences de presse de l’Afrique atlantique et de l’ouest, sera organisé par la MAP le 13 et 14 Octobre à Casablanca.

Les directeurs généraux des agences de presse africaines, ainsi que de nombreux analystes marocains mais également africains ont été invités à participer à cette manifestation, afin de débattre de l’avenir des agences de presse de l’Afrique Atlantique et de l’Ouest aussi bien que du rôle qu’elles sont censées jouer afin de contrer les obstacles imposés au paysage médiatique par le passage à l’ère du numérique.

Concurrencées par les nouveaux médias, les agences de presse demeurent cruciales pour la circulation internationale de l’information. La crise actuelle des médias menacent l’avenir de ces agences traditionnelles. Le forum organisé par la MAP ambitionne de saisir les clés de compréhension du système d’information actuel tout en développant des questions décisives pour l’avenir des agences africaines.

Habituées à dominer le système international de circulation de l’information, les agences de presse ne sont plus la clef de voûte et le risque de les voir s’affaiblir davantage est d’actualité.

La révolution numérique devant être domptée pour que ces agences ne cèdent pas sous son joug, une modification radicale de leur stratégie devrait suivre.

Au-delà d’un simple état des lieux, le forum initié par la MAP tentera de trouver des réponses adéquates et des solutions capables d’extirper les agences de presse africaines à leur torpeur afin qu’ils soient aptes à suivre la course numérique sans être pour autant dépassées ou étouffées. Une telle initiative montre une claire perception par les médias des changements entrainés par le numérique et une volonté des agences de presse de s’inscrire dans la dynamique du mouvement multimédia.