Affaire Bouachrine : Enquête concernant un témoin caché dans le coffre d'une voiture

5437685854_d630fceaff_b-
372
Partager :

Le procureur général du roi près la Cour d'appel de Rabat a ordonné l'ouverture d'une enquête pour élucider le cas d'une femme témoin dans l'affaire de l'accusé Taoufik Bouachrine, qui était cachée dans le coffre d'une voiture

Le procureur général du roi près la Cour d'appel de Rabat a ordonné l'ouverture d'une enquête pour élucider le cas d'une femme témoin dans l'affaire de l'accusé Taoufik Bouachrine, qui était cachée dans le coffre d'une voiture, stationnée dans le garage d'une maison appartenant à un membre de la défense de l'accusé, des faits pouvant constituer des actes contraires à la loi.

Dans le cadre de l'exécution d'une commission rogatoire ordonnée par le procureur général du roi près la Cour d'appel de Casablanca, en application d'un ordre émis par le président de la chambre criminelle de première instance de la même cour, pour faire venir un groupe de femmes témoins dans l'affaire de Bouachrine, et sur la base d'informations indiquant la présence d'une femme témoin dans une maison, les éléments de la police judiciaire de Rabat se sont rendus, conformément aux instructions du ministère public, le 6 juin à ladite maison où ils ont découvert la femme cachée dans le coffre d'une voiture appartenant à une autre femme qui doit se présenter, à son tour, devant la Cour dans le cadre de la même affaire.

Au regard de ces faits susceptibles de constituer des actes contraires à la loi, un ordre a été donné pour l'ouverture d'une enquête à l'encontre de toutes les personnes ayant un lien avec cette affaire, indique un communiqué du ministère public, ajoutant que la mise en cause a été placée en garde à vue, conformément aux dispositions de la loi en vigueur, afin de prendre les mesures appropriées à la fin de cette enquête.