Casablanca : 22 arrestations pour possession de fumigènes et d'armes blanches

5437685854_d630fceaff_b-
137
Partager :

Rabat - Les opérations sécuritaires anticipatives menées par les services de la préfecture de police de Casablanca, en prévision de la rencontre WAC-AS FAR qui s’est déroulée mardi soir, se sont soldées par l’arrestation de 22 individus, dont cinq mineurs, soupçonnés de possession de fumigènes et d’armes blanches susceptibles de porter atteinte à la sécurité des citoyens et à la sûreté des installations sportives.

Les mis en cause ont été arrêtés à bord de quatre véhicules particuliers, en possession de 21 fumigènes et un coutelas, ainsi que d’une grande quantité de pierres, de bouteilles en verre, de bâtons et d’objets contondants, qu’ils essayaient de faire entrer au stade accueillant le match, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les suspects majeurs ont été placés en garde à vue, alors que les mineurs ont été gardés sous contrôle, à la disposition de l’enquête menée par le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca sous la supervision du parquet compétent pour élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer tous les actes criminels reprochés à chacun de ces individus, ajoute la même source.

La préfecture de police de Casablanca avait mis en place une série de dispositions sécuritaires autour du stade qui a abrité la rencontre, précise la DGSN, notant que les patrouilles de police et les points de contrôle au niveau de toutes les sorties de la ville ont été renforcés, afin de garantir les conditions adéquates pour le déroulement du match et éviter les accidents liés au hooliganisme de stades.