Sebta : une centaine de migrants forcent la barrière

5437685854_d630fceaff_b-
1005
Partager :

Une centaine d’immigrants a pris d’assaut, au petit matin du vendredi (17 février), la clôture séparant le Maroc du préside occupé de Sebta

Une tentative d'entrée massive de migrants clandestins originaires d’Afrique subsaharienne au préside occupé de Sebta, à travers Oued Lakhlout, a été avortée dans les premières heures de ce vendredi, selon les autorités locales de M'diq-Fnideq.

Les services de secours ont indiqué, par ailleurs, sur leur compte Twitter que «  la garde civile de Ceuta estime que 500 immigrés ont peut-être réussi à entrer dans la ville ».

Cette tentative violente a fait 10 blessés parmi les forces de l’ordre et 20 parmi les immigrés clandestins qui ont été évacués à l’hôpital de la ville de Fnideq pour recevoir les soins nécessaires, comme le précisent les autorités de M’diq-Fnideq.

Par ailleurs, cette tentative avortée a permis l’arrestation de 110 immigrés clandestins, qui ont été déférés devant les services compétents de la police pour enquête. Le ministère de l’Intérieur a rappelé, dans ce sens, que les tentatives d’immigration illégales, contraires aux règlements en vigueur au Maroc, exposent leurs auteurs à des poursuites judiciaires et des jugements qui peuvent aller, selon chaque cas, de l’expulsion en dehors du territoire du royaume à des peines selon la gravité de leurs actes.

Selon les images enregistrées par les caméras de surveillance, un premier groupe de migrants a commencé à atteindre la barrière vers 4 h du matin mais, c’est vers 6h 30 que la majorité des migrants ont franchi la clôture.

Pour rappel, la dernière tentative d’entrée massive remonte à la nuit du nouvel an, quand un millier d’immigrants ont pris d’assaut la clôture de Sebta, haute de 6 mètres et grillagée de huit kilomètres de long. Ce point de passage régulier est surveillé conjointement par les forces de l’ordre espagnoles et leurs homologues marocaines.