''Cité du renouveau permanent'': démolition du dernier bâtiment attenant à la muraille de Kbour Chou

5437685854_d630fceaff_b-
313
Partager :

Marrakech - Les autorités locales de l’arrondissement urbain de Kechich relevant de la préfecture de Marrakech ont procédé mardi, à la démolition du dernier bâtiment attenant à la muraille historique à Kbour Chou dans la Médina de Marrakech.

Selon un communiqué de la Wilaya de la région Marrakech-Safi, cette opération vise à aplanir toutes les difficultés de nature à entraver les projets de développement dans cette région.

La même source précise que cette opération s’inscrit dans le cadre du programme "Marrakech, cité du renouveau permanent", notamment le projet relatif à l’aménagement des espaces verts.

Le projet "Marrakech, cité du renouveau permanent", lancé par SM le Roi Mohammed VI en janvier 2014, vise à accompagner le développement urbain et démographique de la ville, renforcer son attractivité économique, consolider sa place en tant que pôle touristique mondial, améliorer les infrastructures socio-culturelles et sportives en son sein et promouvoir les indicateurs de développement humain.

Mobilisant des investissements de 6,3 milliards de dirhams, ce programme s’articule autour de cinq principaux axes, à savoir la valorisation du patrimoine culturel, l’amélioration de la mobilité urbaine, l’intégration urbaine, la promotion de la bonne gouvernance, et la préservation de l’environnement.

Au volet culturel, le projet "Marrakech cité du renouveau permanent" prévoit notamment la création d’une cité des arts populaires, un musée du patrimoine immatériel, un conservatoire de musique, un musée de la civilisation marocaine de l’eau, la réhabilitation du théâtre royal, de la Zaouiya El Kettania, des remparts et des portes historiques.

Pour ce qui est de la mobilité urbaine, le projet porte également sur l’aménagement et la mise à niveau de plusieurs routes et des avenues Hassan II et Guemassa, le transfert de la gare routière, la mise en place d’un nouveau système informatique de régulation de la circulation et l’amélioration des accessibilités des personnes à besoins spécifiques.

Autre volet principal du projet Marrakech cité du renouveau permanent est l’intégration urbaine qui consiste en l’aménagement des circuits touristiques de l’ancienne médina, des places publiques qui s’y trouvent, la construction de deux hôpitaux publics, de deux centres de santé, de 18 établissements d’enseignement et la réhabilitation de huit autres.