Coup d’envoi du salon international de la rose à parfum

5437685854_d630fceaff_b-
553
Partager :

Le coup d’envoi de la 56ème édition du salon international de la rose à parfum, un événement placé sous le patronage du roi Mohammed VI, a été donné, ce jeudi 10 mai à Kelâat Mgouna (province de Tinghir) avec pour objectifs de valoriser les produits de terroir, renforcer l’organisation des professionnels et développer plus le partenariat entre les acteurs du secteur

Intervenant à la cérémonie d’ouverture, le gouverneur de la province de Tinghir, Abdelhakim Nejjar, a souligné que la rose à parfum contribue à la création d’une dynamique économique et touristique dans la région.

Ce produit de terroir permet également de promouvoir les activités génératrices de revenus et de valoriser le capital immatériel du territoire, a affirmé Nejjar, rappelant que le salon de la rose constitue le 2ème festival au niveau national en termes d’ancienneté après celui de la cerise qu’abrite la ville de Séfrou.

Conformément aux orientations royales visant à donner un grand intérêt aux secteurs productifs à travers le Plan Maroc Vert (PMV), l’agriculture constitue le moteur de l’économe nationale, a-t-il dit, soulignant que les activités agricoles dans la province de Tinghir ont enregistré une évolution notable comme en témoignent le nombre des unités agricoles modernes créées au niveau de la province, l’amélioration de la production agricole ce qui a permis de favoriser la mise en place des coopératives de production surtout dans la filière des plantes aromatiques et médicinales, dont la rose à parfum.

Le soutien au développement agricole et territorial est une responsabilité qui incombe à tous les acteurs concernés, a-t-il poursuivi, appelant à renforcer l’encadrement des organisations professionnelles actives dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

Pour sa part, le directeur général de l’Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l'arganier (ANDZOA), Brahim Hafidi, a mis l’accent sur l’intérêt qu’accorde le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts au développement des filières de production agricoles, relevant que le secteur de la rose à parfum a été inscrit dans le Plan agricole régional (PAR) à travers la signature d’une convention de partenariat avec la Fédération interprofessionnelle marocaine de la rose à parfum (FIMAROSE).

La province de Tinghir est la seule région du pays où se développe la culture de la rose à parfum, a-t-il indiqué, notant que la production moyenne annuelle s’élève à 3300 tonnes et la productivité moyenne est de 4 tonnes par hectare.

Depuis le lancement du PMV en 2008, la filière de la rose à parfum a enregistré un développement important avec un impact positif sur la population locale, a-t-il enchainé, précisant que le prix d’un kilogramme de la rose pratiqué actuellement sur le marché local s’élève à 25 dhs, contre 6 dhs seulement avant le lancement du PMV.

De son côté, le président de la chambre régionale de l’agriculture de Drâa-Tafilalet, Abdelkrim Ait Lhaj, a mis en exergue l’importance des projets réalisés dans le cadre du pilier 2 du PMV pour le développement de la filière de la rose.

Il a également appelé à promouvoir davantage les programmes de renforcement des capacités des organisations professionnelles (coopératives et Groupements d’intérêt économique) œuvrant dans la production et la valorisation de la rose, et à encourager la recherche agronomique, le but étant de mettre à la disposition des jeunes investisseurs des plans de la rose plus productifs.

La cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulée en présence du Wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d'Errachidia, Mohamed Benribag, a été marquée par la signature de 6 conventions de partenariat entre l’ANDZOA, d’une part, le conseil provincial et 5 communes relevant de la province de Tinghir, d’autres part.

Ces accords concernent la réalisation de plusieurs projets notamment dans les secteurs de l’enseignement, la santé, l’eau potable, l’environnement, l’électricité, l’agriculture et le tourisme.

Il a été également procédé à cette occasion à la remise des prix aux vainqueurs dans différentes compétitions organisées dans le domaine agricole, culturel et sportif.

Le programme du salon prévoit une série d’activités commerciales, culturelles, artistiques, scientifiques et sportives, ainsi que des conférences et des journées de formation au profit des coopératives et groupements d’intérêt économiques qui s’investissent dans la production et la valorisation de la rose.

Selon les organisateurs, la filière de la rose joue un rôle socio-économique et culturel important pour la commune de Kelâat Mgouna, mettant en exergue l’intérêt du secteur agricole pour Drâa-Tafilalet qui dispose de grandes potentialités notamment des terres agricoles d’une superficie de 241.000 ha, dont 64 pc irriguées, une diversité des cultures et des écosystèmes, en plus de produits de terroir de qualité tels les dattes, les olives, les pommes, la rose à parfum et le safran entre autres.

Le festival qui se veut une plateforme d’échange entre les différents opérateurs du domaine de la rose, tend à mettre à contribution la recherche scientifique pour la valorisation des produits de terroir et leur adaptation aux changements climatiques à travers des conférences programmées afin d’apporter aux participants des éléments susceptibles d’optimiser leurs acquis et d’élargir leurs connaissances.

Placée sous le thème "la culture de la rose à parfum, agriculture solidaire et espace pour l’investissement", cette manifestation socioéconomique initiée, du 10 au 13 courant, offre également l’opportunité à plusieurs exposants issus de différentes régions du royaume de présenter et commercialiser leurs produits dans les stands du Salon de la rose. La culture de la rose dans la province de Tinghir s’étend sur une superficie de 850 ha, avec un rendement moyen annuel de 4 tonnes par ha.  Introduite dans la région au début du 19ème siècle, la rose à parfum est utilisée notamment dans la production de l’eau de rose et des huiles essentielles. Elle est également utilisée à l’état sec comme produit cosmétique.