Discussion sur les projets réalisés ou en cours dans la commune territoriale d’El Bhalil

5437685854_d630fceaff_b-
230
Partager :

Une rencontre de communication sur les projets réalisés ou en cours de réalisation dans la commune territoriale d’El Bhalil a été organisée, ce jeudi 15 juin, à l’initiative de la province de Sefrou

Cette rencontre, qui a réuni les habitants, des acteurs associatifs et les élus de la province, a passé en revue les multiples réalisations accomplies dans la commune au cours de ces dernières années et les contraintes qui entravent actuellement son développement socio-économique et environnemental.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province, Abdelahek Hamdaoui, a souligné que cette initiative, qui s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres prévues prochainement dans d’autres communes de la province tend à examiner les besoins des citoyens et de satisfaire leurs attentes dans les divers domaines.

De son côté, le président de la commune territoriale d’El Bhalil, Abderrahmane El Hadi, a mis l'accent sur l’importance de la convention-cadre relative au programme de mise à niveau urbaine de la commune qui a nécessité des investissements de l’ordre de 80,67 millions.

Il rappelé que cette convention a été conclue entre la Direction Générale des collectivités locales au ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Habitat et la Politique de la ville, le ministère de l’Economie et des Finances, la province de Sefrou, la société Al Omrane et la commune urbaine d’El Bhalil.

Selon lui, ce programme qui s’étale sur la période 2015-2018 vise la mise à niveau de la ville à travers la structuration des quartiers sous-équipés (60 MDH), le renforcement et le réaménagement des principaux axes routiers de la ville (19 MDH), l’aménagement des espaces verts (0,17 MDH) et la construction d’une piscine publique (1,5 MDH).

Les autres participants, dont les associations locales de la société civile et des habitants, ont plaidé pour l’accélération de l’adoption du plan d’aménagement urbain pour assurer un développement cohérent et durable de la ville et consolider son paysage urbanistique, appelant aussi au lancement de projets industriels dans la commune afin d’absorber le chômage des jeunes et leur garantir des revenus fixes.

Ils ont aussi insisté sur le renforcement du transport urbain au niveau de la commune particulièrement sa liaison avec d’autres cités du royaume, la mise en place des centres de divertissement, des structures sportives, des centres sociaux pour les personnes à besoins spécifiques et d’une maternité, outre la mise à niveau du centre de santé de la commune.

Les participants ont aussi préconisé le lancement des projets dans le cadre de l’initiative national pour le développement humain (INDH) afin de mieux favoriser une insertion des jeunes de la ville dans la vie économique et la création des coopératives locales au profit des femmes pour garantir leur autonomie financière, ainsi que la réalisation des activités génératrices de revenues pour booster la dynamique socio- économique locale.

Par ailleurs, ce débat a été axé aussi sur l’examen d’une panoplie de questions destinées à la relance de développement dans la commune, ainsi que d’autres problématiques dont l’assainissement liquide, le transfert de la décharge publique, le manque de foncier, la question de l’eau potable et le sureffectif dans les établissement scolaires.