Enquête : 77% de Marocains pensent devoir exercer une tutelle sur les femmes

5437685854_d630fceaff_b-
1710
Partager :

Plus de 25% des hommes pensent qu’il est dégradant pour un homme marié de s’occuper des enfants ou de s’atteler à des tâches ménagères. A peine moins de la moitié des Marocains estiment que le viol conjugal devrait être criminalisé

L’ONU et Promundo, un groupe de plaidoyer, ont récemment publié une enquête examinant les points de vue des hommes arabes concernant les relations entre les hommes et les femmes. L’étude a concerné l’Egypte, le Liban, le Maroc et la Palestine.

Selon Shereen El Feki, l’un des auteurs de cette enquête, environ 90% des hommes en Egypte pensent qu’ils devraient avoir le dernier mot sur les décisions des ménages et que les femmes devraient faire la plupart des tâches.

Ahmed qui vit au Caire et permet à sa femme de travailler a confié qu’il n’était pas d’accord au début. Malgré le fait que son épouse réussisse quand même à s’occuper de leurs enfants et de la maison, Ahmed continue à penser qu’il est le principal fournisseur pour la famille et considère que les « femmes ne peuvent tout simplement pas faire ça ». Et cette façon de penser, Ahmed la partage avec beaucoup d’autres hommes dans la région, indique le rapport. Celui-ci affirme d’ailleurs que les attitudes machistes se reflètent dans des lois qui traitent les femmes comme des citoyens de deuxième classe.

En Egypte et en Palestine, la plupart des hommes disent qu'ils sont stressés ou déprimés en raison du manque de travail ou de revenu. Les femmes se sentent encore pires, mais pour les hommes arabes, le résultat est une «crise de la masculinité», estime l'étude. Cette dernière déclare que le machisme dans ces pays arabes peut, donc, être alimenté par un sentiment de faiblesse et non de force.

Selon l’enquête, les juristes musulmans encouragent la qiwamah (tutelle) qui donne aux hommes l'autorité sur les femmes. Dans les pays conservateurs, comme l'Arabie Saoudite, il s'agit d'une politique officielle.

Par ailleurs, le fait de penser que l’homme doit avoir une certaine autorité sur la femme persiste même dans des régions relativement libérales du monde arabe, comme le Maroc, où 77% des hommes croient qu'il est de leur devoir d'exercer une tutelle sur les femmes.

Toujours au Maroc, plus de 25% de la population masculine pensent que les femmes méritent d’être battues dans certains cas, et 50% estiment que les femmes célibataires doivent avoir le même droit que les hommes célibataires de vivre seuls.

L’enquête montre également que plus de 25% des hommes pensent qu’il est honteux pour un homme marié de s’occuper des enfants ou de s’atteler à des tâches ménagères. Moins de la moitié des Marocains estiment que le viol conjugal devrait être criminalisé, souligne l’enquête.

Dans les quatre pays étudiés, 10% à 45% des hommes qui ont déjà été mariés ont admis avoir battu leurs épouses. Entre 31% et 64% des hommes ont admis qu'ils avaient harcelé des femmes dans la rue.