Fassi Fihri plaide en faveur d'un modèle d’urbanisme renouvelé et proactif

5437685854_d630fceaff_b-
756
Partager :

Le ministre de l'aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, a plaidé, ce jeudi 28 juin à Casablanca, en faveur d’un modèle d’urbanisme renouvelé et proactif en vue de relever les défis croissants dans le secteur de l’urbanisme

"Face à la croissance accélérée de la population urbaine, qui s’est vue multipliée plusieurs fois au cours des dernières années et représente aujourd’hui plus de 60% de la population, il est devenu impératif de développer une approche novatrice d’actualisation des documents d’urbanisme", a souligné d’emblée Fassi Fihri qui animait un Forum organisé par la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) sous le thème "Aménagement du territoire, habitat et politique de la ville".

D’après le responsable, cette approche doit être basée sur le principe d'une intervention proactive dans les zones qui enregistrent un degré d’urbanisation élevé, mais aussi sur une gestion urbaine transparente basée sur les principes de proximité et de flexibilité afin de maîtriser l'expansion urbaine et la dynamique de construction et lutter contre les disparités spatiales.

Le ministre a, en outre, insisté sur l’importance d’établir un équilibre entre le respect des standards du mouvement de l’urbanisme en milieu rural, et de garantir le droit à tous à un logement décent, faisant observer que les villes, soumises à une importante pression urbaine, s'étendent de plus en plus et appellent à de nouvelles réponses en termes d’équipements et de services publics.

Il a aussi mis l’accent sur la nécessité de poursuivre les efforts d'intégration des logements sous-équipés dans le tissu urbain structuré afin de renforcer la compétitivité des zones urbaines et accompagner la réalisation des grands projets de développement.

Par ailleurs, le ministre a appelé les parties concernées à accorder un intérêt particulier à la préservation du patrimoine architectural des anciennes médinas et à intégrer le facteur environnemental et l’efficacité énergétique dans les études des documents d’urbanisme et les opérations de construction.

Le ministre a, également, fait observer que parmi les axes d’intervention de son département figurent l’assistance architecturale et technique à travers des partenariats avec les conseils des régions et la couverture en documents d’urbanisme dans les régions à fortes pressions démographiques, soulignant que tous les programmes de lutte contre les disparités spatiales et les centres émergents doivent être accompagnés de mesures de contrôle de la croissance démographique.