France : L'Université Mohammed VI Polytechnique au premier sommet de l’Alliance U7+ à Paris

5437685854_d630fceaff_b-
495
Partager :

Paris - Une délégation de l’Université Mohammed VI Polytechnique a participé activement, mardi et mercredi, à Paris aux travaux du premier sommet de l’Alliance U7+, une plateforme réunissant 48 Universités de référence mondiale destinée à mener une réflexion conjointe sur les moyens de structurer et de renforcer leurs actions en vue de contribuer pour leur part aux discussions sociétales et multilatérales.

Conduite par M. Mustapha Terrab, président de cette Université, et composée de MM. Karim Aynaoui, doyen de la faculté des Sciences économiques et Sociales et de Hicham El Habti, Secrétaire général, la délégation marocaine a participé à l’élaboration des six engagements pris par cette Alliance, baptisée désormais U7+ (au lieu de U7), lesquels ont été rendus publics lors d’une conférence de presse tenue à l’issue des travaux.

Enumérés dans la Déclaration finale, ces engagements visent à répondre aux 5 défis majeurs de l’agenda multilatéral: le rôle des établissements d'enseignement supérieur dans un monde global; le climat et les énergies propres; les inégalités dans les sociétés; les transformations technologiques; et l'engagement civique et son impact.

Ces engagements, qui devaient être remis dans la soirée au président français Emmanuel Macron dans la perspective d’enrichir les discussions lors du Sommet du G7 qui doit se tenir fin août à Biarritz (sud-ouest de la France), sont le résultat de discussions menées durant ces deux jours sur la base de recommandations émises par des groupes de travail internationaux menés par les sherpas des différentes Universités, indique-t-on dans la Déclaration finale.

Les présidents des Universités participantes, dont cinq représentant le continent africain, affirment ainsi leur volonté commune de lancer des actions spécifiques au sein de leurs institutions respectives portant notamment sur des questions climatiques, d’élargissement des connaissances, de lutte contre la polarisation, de création de nouveaux parcours pour accompagner les étudiants isolés, la multidisciplinarité et l’innovation.

Ils ont collectivement souscrit à ce nouveau rôle des Universités membres de l’U7+ en tant qu’acteurs globaux engagés à mener des actions concrètes pour impulser des changements et préparer l’avenir.

Dans une déclaration à la MAP, M. Aynaoui a exalté le rôle de l’Alliance U7+ en tant que plateforme de référence permettant de partager les connaissances et les bonnes pratiques, exprimant l’honneur qui échoit à l’Université Mohammed VI Polytechnique d’avoir été invitée à participer aux travaux de ce premier sommet, qui se tient sous le haut patronage du chef de l’Etat français.

Il s’agit d’un outil conjoint à travers lequel on partage des expériences et on s’engage sur des principes, a-t-il indiqué, précisant que ce sommet a été l’occasion pour l’Université Mohammed VI Polytechnique de prendre un certain nombre d’engagements ayant trait notamment à l’introduction dans les cursus de la question de la protection de l’environnement, à l’encouragement de la diversification des nationalités aussi bien des étudiants que des professeurs et à la prise d’initiatives dans le domaine du digital et celui de l’entreprenariat.

Outre l’Université Mohammed VI Polytechnique, 13 autres Universités ont été invitées à participer à ce sommet inaugural, aux côtés des établissements d’enseignement supérieur membres fondateurs de l’U7+, une Alliance unique en son genre à l’échelle internationale.

Il s’agit d’Universités implantées dans les pays suivants : Sénégal, Côte d’Ivoire, Kenya, Nigéria, Ghana, Afrique du Sud, Australie, Inde, Corée du Sud, Singapour, Mexique et Argentine.