HRW revient sur la manifestation du samedi 8 juillet à Rabat

5437685854_d630fceaff_b-
533
Partager :

Human Rights Watch « HRW », a indiqué ce jeudi 13 juillet, que les forces de l’ordre marocaines ont utilisé la force pour disperser une manifestation pacifique le 8 juillet dernier à Rabat. Cette intervention de la police a conduit à des blessures légères à bon nombre des manifestants, y compris un avocat des droits de l'homme, un journaliste et un photographe

 

HRW revient sur le rassemblement de quelques personnes, qui ont organisé une manifestation près du parlement samedi dernier pour soutenir les manifestants d’Al Hoceima. Selon la directrice de l’ONG pour la zone Mena, Sarah Leah Whiston, “la Constitution marocaine garantit aux citoyens le droit de se réunir, mais la police marocaine n’a pas respecté le droit de ce petit groupe de manifestants pacifiques" avant d’ajouter que “le processus de dispersion des manifestants a apparemment été violent et les services de police ont eu recours à une force excessive, surtout que les manifestants n’ont pas fait preuve de violence lors de leur manifestation”.

Lire aussi : http://quid.ma/societe/intervention-des-forces-de-l%E2%80%99ordre-a-rabat-:-la-wilaya-s%E2%80%99explique

Cette sortie médiatique de Human Rights Watch vient en retard, surtout que la Wilaya de rabat a expliqué précédemment la cause de la dispersion de la manifestation, ajoutant que cette mesure est en total application de la constitution. La Wilaya a indiqué que "le représentant des forces publiques a demandé, comme notifié dans l'article 21 dudit dahir, aux personnes présentes de mettre fin à ce rassemblement du fait qu'il représente une atteinte à la sécurité publique et une entrave à la circulation”, expliquant que "certaines personnes parmi les manifestants ont refusé d'obtempérer et prémédité de provoquer et d'agresser verbalement et physiquement les éléments des forces publiques qui ont été contraintes, en coordination avec le parquet général compétent, d'intervenir pour disperser cet attroupement".

Lire aussi : http://quid.ma/politique/al-hoceima-:-podemos-oublie-que-charite-bien-ordonnee-commence-par-soi-meme

Par ailleurs, aucune personne ayant participé à cette manifestation, et ayant été transporté à l’hôpital Ibn Sina, n’a été gravement blessé.