La 5ème édition du Ftour Pluriel met en relief la diversité de la gastronomie marocaine

5437685854_d630fceaff_b-
133
Partager :

La 5ème édition du Ftour Pluriel se tiendra durant le mois du Ramadan à Casablanca, mettant en relief la diversité de la gastronomie marocaine.

Initiée par l’association Marocains Pluriels et le Stade Olympique Casablanca (SOC), cette édition du Ftour Pluriel est placée sous la présidence du conseiller du roi, André Azoulay, sur le thème "Ces valeurs et ces saveurs qui nous unissent", et « consacrera en effet la richesse de notre art culinaire, élément primordial de notre vivre ensemble », indique l'association dans un communiqué.

Outre les saveurs de ce repas de rupture du jeûne partagé, les sons uniront Musulmans, Juifs et Chrétiens autour de personnalités, d’artistes et de représentants des 3 cultes, grâce à un spectacle musical autour du thème "Il n’y a qu’un seul Dieu", chanson de Lili Boniche réarrangée par Maxime Karoutchi, souligne le communiqué.

Le mois de Ramadan est, par essence même, un mois de solidarité, de fraternité et de partage- tout particulièrement au Maroc - où de tout temps chaque famille a gardé sa porte ouverte à "l’invité" et où les voisins –quelle que soit leur religion- ont toujours été conviés à partager la rupture du jeûne, rappelle-t-on.

Le SOC et Marocains Pluriels se proposent de célébrer ainsi « l’envie d’ensemble », dans un contexte mondial marqué du sceau de la barbarie, en donnant à leur Ftour Pluriel, annuel, une résonance internationale.

Selon les organisateurs de cette initiative, vivre ensemble ne peut être qu’une incantation, une nostalgie, face aux discours et aux actes de haine, de violence, de rejet, de barbarie, la riposte doit être actuelle, dynamique. Il est, par ailleurs, urgent de proposer à la jeunesse des espaces, des actes unissent et qui ouvrent également des perspectives porteuses. Les jeunes ont besoin d’une dynamique inter -générationnelle, où ils auront à apprendre et à donner : le Maroc, depuis toujours, est le pays de la rassemblance, où, au quotidien, compatriotes Musulmans et Juifs, ainsi que Chrétiens installés au royaume vivent en harmonie, conclut le communiqué.