La liberté provisoire refusée au DG de l'ANAM et un ex journaliste de la SNRT accusés de corruption

5437685854_d630fceaff_b-
290
Partager :

La chambre criminelle de première instance chargée des crimes financiers de la Cour d'appel de Rabat a rejeté, ce mardi 12 septembre, d'accorder la liberté provisoire au directeur général de l'Agence Nationale de l'Assurance Maladie (ANAM) et à un ancien journaliste de la première chaîne de la télévision nationale poursuivis pour leur implication présumée dans une affaire de corruption

La défense des mis en cause avait déposé une demande de liberté provisoire pour ses deux clients puisque ces derniers répondent à toutes les garanties légales pour assister au procès.

Le juge d'instruction près de la Cour d'appel à Rabat a ordonné, le 4 juin, de déférer le directeur général de l'ANAM, Hazim Jilali, et un ancien journaliste à la première chaîne de la télévision nationale, Mustapha Lebied, à la prison locale de Salé. Les deux prévenus sont poursuivis "pour leur implication présumée dans une affaire de corruption.