Laâyoune: par deux fois des policiers contraints d'utiliser leurs armes

5437685854_d630fceaff_b-
271
Partager :

Rabat - Les éléments de la brigade régionale d'intervention relevant de la préfecture de sûreté de Laâyoune ont été contraints, à l'aube mardi, d'utiliser leurs armes de service au cours de deux opérations de sûreté visant l'arrestation de six individus pour leur implication présumée dans une tentative d'incendie volontaire dans le cadre d'un règlement de comptes entre réseaux de drogue, et pour mise en danger de la sécurité des citoyens et des biens, ainsi que de la vie des agents de police.

Les éléments de la police étaient intervenus, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la sûreté du territoire (DGSN), pour interpeller des personnes à bord d'un véhicule léger, soupçonnées d'implication dans une tentative d'incendie volontaire en raison d'un conflit autour du trafic de drogue, indique un communiqué de la DGSN, ajoutant que les mis en cause ont refusé d'obtempérer et ont tenté d'écraser les agents de police avec leur voiture, obligeant les agents à tirer 10 balles de sommation, ce qui a permis d’arrêter deux suspects.

Au cours d'une opération connexe, les éléments de la brigade régionale d'intervention ont dû tirer huit balles de sommation, tandis qu'une neuvième balle a touché les membres inférieures du conducteur d'une seconde voiture portant de fausses plaques d'immatriculation, relève la DGSN, précisant que le conducteur était soutenu par plusieurs individus, soupçonnés d'être liés aux mêmes actes criminels, et que ces derniers avaient tenté d'écraser les policiers avec leur véhicule.

Ces interventions de sûreté ont permis de neutraliser le danger émanant des suspects et d'arrêter six d'entre eux, dont l'un faisait l'objet d'un avis de recherche au niveau national pour trafic de drogue, tandis que les autres seraient liés à un réseau criminel de trafic de drogue et de psychotropes et à un incendie volontaire, poursuit le communiqué.

Une enquête judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet compétent avec les individus arrêtés, en vue d'élucider les circonstances de cette affaire et d'identifier ses ramifications avec des réseaux de trafic de drogue et de psychotropes, fait savoir la DGSN, notant que le suspect blessé a été hospitalisée pour recevoir les soins nécessaires avant d'approfondir l'enquête avec lui sur les faits qui lui sont reprochés.