Lancement à Rabat de la campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité

5437685854_d630fceaff_b-
144
Partager :

La campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité a été lancée, ce lundi 4 décembre à Rabat, dans le but de sensibiliser les enfants, particulièrement âgés moins de 12 ans, aux dangers de la technologie moderne et promouvoir une culture d’usage sécurisé et équilibré du web

Placée sous le signe "Ensemble pour un comportement approprié et un usage sécurisé et utile d'internet", cette campagne nationale est organisée par le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, sous l'égide du ministère de l'Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, en partenariat avec le Centre Marocain de Recherches Polytechniques et d'Innovation (CMRPI).

Cette campagne, qui se poursuit jusqu'au 22 décembre, a pour objectif de sensibiliser les écoliers de différents établissements scolaires aux dangers d'internet et de les initier aux bonnes pratiques de son utilisation.

S'exprimant à cette occasion, le président du CMRPI, Youssef Bentaleb, a expliqué que cette campagne nationale met en valeur l'intérêt d'une navigation sécurisée et une bonne maîtrise chez les écoliers des bonnes pratiques de la cyber-sécurité.

Bentaleb a indiqué que des sessions d'information et d'échange sont programmées tout au long de la campagne, pour se rapprocher davantage des enfants, cible la plus vulnérable de la cybercriminalité.

De son côté, la directrice du programme Génie au ministère de l'éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ilham Laaziz, a fait savoir qu'une commission composée de différents acteurs, veille à sensibiliser les écoliers de plusieurs villes, par l'élaboration de guide et de dépliants en dix conseils, qui expliquent aux élèves comment gérer leur messagerie et accéder en toute sécurité à différents sites web.

"Il s'agit d'éduquer les élèves à travers leurs enseignants, présents aujourd'hui, à l'usage utile du web, puisque l'accès à l'internet au niveau des établissements scolaire subit un filtrage mais ces élèves, une fois chez eux, peuvent avoir accès à des sites illicites", a noté Mme Laaziz, indiquant que cette éducation va leur fournir les outils nécessaires pour un bon usage du web.

Pour sa part, le directeur de l'Académie régionale d'Education et de formation de la région Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Aderdour, a relevé que les établissements scolaires sont responsables en premier lieu de la protection des élèves des dangers d'internet.

De ce fait, Aderdour a appelé les établissements scolaires à développer différents outils pour garantir aux élèves cette protection.

Cette campagne de sensibilisation fera escale aux différentes académies régionales, à savoir la région de Casablanca-Settat (07 décembre), la région de Fès-Meknès (13 décembre), la région de Marrakech-Safi (14 décembre), la région de Drâa-Tafilalt (15 décembre), la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (19 décembre) et la région de l'Oriental (22 décembre).