Le boycott du Before de Mawazine n’est qu’une rumeur

5437685854_d630fceaff_b-
1801
Partager :

Malgré l’appel au boycott de Mawazine, par extension à celui de certains produits, les festivaliers ont répondu présent, et ce, malgré la rumeur qui veut qu’ils auraient fui la première soirée

Le Before de Mawazine, qui s’est déroulé ce mardi 19 juin a même été un réel succès. Certains disaient, avant la soirée, que les chanteurs du before n’étaient pas des chanteurs si populaires internationalement, en tout cas, pas autant que ceux qui leur succèderont cette semaine, et que cela amplifierait le mouvement de boycott.

Après cette soirée de before, et ce, malgré la présence d’une grosse foule de festivaliers au concert, certains ont persisté, en diffusant des vidéos montrant le chanteur Ihab Amir devant seulement une dizaine de personnes, en train de donner un spectacle.

En réalité, cette vidéo a été tournée pendant les répétitions. Il faut aussi ajouter que l’artiste a été l’avant dernier chanteur à faire le show, et donc, il est tout à fait normal que les festivaliers, nombreux pourtant, et qui étaient bien là avant qu’Ihab Amir ne commence à chanter, se soient sentis exténués, fatigués. Certains d’entre eux commençaient à partir à ce moment là, d’où la diffusion de cette vidéo sur la toile, probablement.

Faut-il ajouter que le festival de Mawazine est classé parmi les plus grands festivals du monde avec ses 2,5 millions de spectateurs sur 9 jours. Soyons donc plus honnêtes, boycott ou pas boycott, ce n’est pas subitement, du jour au lendemain, qu’un festival d’une telle ampleur perdrait en crédibilité.

Rappelons aussi une information concernant la 17ème édition de Mawazine, Facebook s’associera à Maroc Cultures pour cette année, rapprochant les internautes grâce à sa connectivité via Facebook Flex, une version gratuite qui permettra aux marocains de rester connectés avec leurs proches. Cette association reflète l’esprit d’ouverture et de partage de Mawazine, puisque Facebook est le premier réseau social au Maroc et dans le monde.