Le grand show de la police

5437685854_d630fceaff_b-
277
Partager :

La Sûreté Nationale a célébré, jeudi soir, son 63ème anniversaire lors d'une cérémonie organisée à l'Institut Royal de police de Kénitra (IRP) en guise d'hommage aux agents et fonctionnaires, une des colonnes fondamentales de la préservation de la paix et la stabilité dans le Royaume ainsi que de la sécurité des citoyens et la protection de leurs biens.

La commémoration a été marquée par un défilé des différentes unités de la police et par l'exposition des moyens et équipements logistiques mis à la disposition des éléments de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) et de la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST) pour accomplir leurs missions dans les meilleures conditions.

Une unité de policiers stagiaires de la République centrafricaine et des Îles Comores qui ont bénéficié d’une formation à l’IRP de Kénitra, dans le cadre de la coopération Sud-Sud liant l’Institut à plusieurs pays africains a pris part au grand show, une démonstration bien réglée des capacités de la police nationale.

Démonstrations de maniement d'armes, de self-défense et de différentes techniques d’intervention, un étalage rassurant du savoir-faire et de l’expertise des unités de la police. Qu’il s’agisse des arts martiaux, des motards, sécurité rapprochée, police montée ou encore des unités d’intervention, ont permis à l’assistance de mesurer la palette des champs d’action de la police.

Le nouveau siège : une infrastructure moderne et intégrée

Pour le directeur général de Sûreté Nationale et de la DGST, Abdellatif Hammouchi, la célébration, chaque année, de l'anniversaire de la création de la DGSN offre est le moment du « bilan des actions réalisées pour garantir la sécurité de la nation et des citoyens et de mettre en évidence les projets structurants en cours d'exécution pour rehausser la qualité des prestations sécuritaires. »

« La commémoration de cet anniversaire revêt, cette année, un caractère exceptionnel et une symbolique toute particulière, a précisé  Abdellatif Hammouchi, du fait qu'elle intervient après l'honneur qu'a eu la famille de la Sûreté nationale d'accueillir la visite de SM le Roi Mohammed VI pour le lancement des travaux de construction du nouveau siège de la DGSN et l'inauguration du nouveau centre de radiologie et d'analyses médicales. »

Le futur siège de la DGSN ne sera pas uniquement un complexe administratif ou un édifice sécuritaire, mais permettra plutôt de doter l'institution sécuritaire d'infrastructures modernes et intégrées en mesure de répondre à la demande publique croissante au droit à la sécurité et d'accompagner l'évolution progressive du système sécuritaire au Royaume.



Dans le bilan du DGSN, l'année qui s'écoule constitue une étape importante dans le parachèvement du projet de réforme initié au sein du corps policier, en ce sens qu'il a été procédé à la mise à niveau de plusieurs unités et à la création de nouvelles structures de sécurité, dans le cadre d'une approche stratégique visant la promotion de la police de proximité.

La création d'un Institut des sciences forensiques en tant que structure centralisant toutes les branches et spécialités de la police technique et scientifique, certifié "ISO", accompagne et vient soutenir le renforcement des services de la police judiciaire par des brigades anti-gangs à Rabat, Salé et prochainement à Fès. Dans le même élan, l'accent a été sur la création de vingt unités devant animer les canaux de collecte de l'information en rapport avec des affaires criminelles et prendre en charge l'étude et l'analyse des modes opératoires nouvellement utilisés dans les différentes formes de criminalité.

De nouveaux districts et arrondissements

La police a également vu la création de 26 nouvelles structures. Il s’agit, notamment, des districts de police d'Errahma à Casablanca, d'El Marsa à Lâayoune, de Kariat Ba Mohamed à Taounate et d'El Attaouiya dans la province d'El Kalaa des Sraghna. On a assisté aussi à l'ouverture de nouveaux arrondissements de police et de services chargés des accidents de la circulation, ainsi que la constitution de brigades dédiées au maintien de l'ordre et à la protection des sites sensibles et l'adaptation de la structure de certains services locaux de la Sûreté Nationale au nouveau découpage administratif régional.

Au niveau de la formation professionnelle, la DGSN a procédé l'année dernière et au début de l'année en cours de nouvelles écoles de police à Fès, Laâyoune et Oujda dans la perspective d'une répartition intégrée des instituts de police à travers les différentes régions du Royaume, dans le but de rapprocher ces centres des stagiaires et de répondre aux exigences de la régionalisation avancée.

Dans ce contexte, les services centraux en charge de la gestion des ressources humaines, en coordination avec la direction du système d'information et de la communication, se penchent à présent sur la finalisation d'un portail électronique réservé aux concours d'accès aux différents cycles de la police et permettant l'enregistrement via le net des demandes. C’est une réalisation qui devrait faciliter la procédure aux candidats et de promouvoir l'attractivité de la fonction de police parmi les postulants dont le nombre dépasse chaque année 150.000 inscrits.

La DGSN a par ailleurs établi, au début de cette année, une nouvelle procédure pour l'évaluation de la prestation de ses fonctionnaires, ainsi que leur notation annuelle et leur promotion au grade supérieur, relevant que la DGSN a mis sur pied au niveau central une commission mixte dédiée qui dispose de larges attributions dans l'accomplissement de sa mission, consistant notamment à formuler des propositions ou des recommandations concernant les affaires traitées.

Dans le cadre de sa politique de communication, la DGSN a poursuivi la consolidation des mécanismes d'ouverture sur son environnement extérieur, notamment les sensibilités de la société civile et les médias, à travers l'ouverture d'un compte officiel sur Twitter et le lancement d'une version électronique de la Revue de police, en plus de la capitalisation de l'expérience des Portes ouvertes devenues désormais une occasion annuelle se tenant régulièrement dans différentes régions du Royaume.