Le Maroc achète à la Grande-Bretagne du matériel d’espionnage

5437685854_d630fceaff_b-
716
Partager :

Selon Middle East Eye et The Independent, la Grande-Bretagne a approuvé l’exportation de plus de 40 millions de dollars d’équipement de surveillance à certains pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient depuis 2015. Le Maroc en fait partie

Les Emirats arabes unis, l’Israël et la Turquie sont les pays qui dépensent le plus pour ces équipements. Ils dépensent, respectivement, 23,5 millions de dollars, 6,5 millions de dollars et 3,4 millions de dollars.

De leur côté, des pays comme la Tunisie, l’Algérie et le Maroc disposent d’un budget pas du tout considérable, comparés aux autres cités plus haut. Leur budget dépasse à peine les 200 000 dollars, celui du Maroc est de 207 843 dollars.

Des documents obtenus par la BBC en 2017 avaient révélé que des équipements de la firme britannique BAE avaient été vendus ces dernières années à plusieurs gouvernements arabes dont le Maroc. Ces équipements servent à espionner les courriels et les téléphones portables. Le Maroc utilisait une technologie française dans ce sens.

Par ailleurs, le British Export Controls Act de 2008 avait interdit la vente de ce type de matériel à des pays jugés non démocratiques. Ce genre de transaction est également fortement désapprouvé par les ONG internationales.