L’ONSSA rassure sur la qualité du lait commercialisé au Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
185
Partager :

L’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) rassure les consommateurs que le lait et les produits laitiers sont régulièrement contrôlés

L'ONSSA souligne que contrairement à la publication par certains médias d'informations faisant état de "l’absence du contrôle des produits laitiers commercialisés au Maroc", le lait et les produits laitiers fabriqués au niveau national font l'objet d’un contrôle rigoureux tout au long de la chaîne de production, depuis l’élevage jusqu’aux points de vente.

Ces contrôles, précise le communiqué, visent à s'assurer de l’état de santé des animaux, de l’origine et de la qualité des aliments utilisés dans l’alimentation animale, du respect des bonnes pratiques d’encadrement vétérinaire et de la qualité du lait produit et commercialisé par les établissements de transformation. En outre, les points de ventes font également l'objet de contrôles pour s’assurer du respect de la chaîne de froid et de la conformité de l’étiquetage. Tout produit non conforme est saisi et détruit, note le communiqué.

A l'import, l'ONSSA relève que les produits laitiers subissent un contrôle systématique au niveau des postes d’inspection frontaliers, pour s’assurer de leur conformité sanitaire et de qualité, ainsi que de leur étiquetage, et que les produits non conformes ne sont pas admis sur le territoire national.

Au titre de l'année 2017, les services de l’ONSSA ont contrôlé 74.688 tonnes de produits laitiers à l’importation et ont refoulé 250 tonnes non conformes, a ajouté la même source, précisant que ses services ont effectué 162 visites d’évaluation et 332 visites d’inspections des établissements laitiers. Ils ont réalisé 30.635 sorties de contrôle sur le terrain au niveau des laiteries, des points de vente de crèmes glacées, des épiceries et des grandes et moyennes surfaces.

En 2017, les services de l'ONSSA ont procédé à la saisie de 217 tonnes de laits et produits laitiers pour non-respect des conditions sanitaires, ont réalisés 843 prélèvements de produits laitiers à des fins d’analyse et ont dressé 155 procès-verbaux contre les contrevenants, selon le communiqué.

A fin mai 2018, les services de l'ONSSA ont contrôlé 28.647 tonnes de produits laitiers à l’importation et ont refoulé 150 tonnes non conformes, rappelle le communiqué, notant que ses services ont effectué 40 visites d’évaluation et 83 visites d’inspections des établissements laitiers. Ils ont réalisé 10.471 sorties de contrôle sur le terrain au niveau des laiteries, des points de vente de crèmes glacées, des épiceries et des grandes et moyennes surfaces et ont procédé à la saisie de 07 tonnes de laits et produits laitiers pour non-respect des conditions sanitaires.

Les services de l'ONSSA ont réalisé, à fin mai 2018, 209 prélèvements de produits laitiers à des fins d'analyse et ont dressé 80 procès-verbaux contre les contrevenants.

L'ONSSA rassure ainsi les consommateurs sur la qualité et la salubrité des laits commercialisés par les établissements agréés, soulignant qu'il "ne peut pas garantir la qualité sanitaire des laits de colportage, qui comportent des risques sanitaires".

Pour rappel, certains observateurs ont récemment émis des réserves concernant la qualité du lait commercialisé notamment par Copag, qui a pris le relai depuis que le groupe Centrale Danone est la cible d’une campagne de boycott. Ces observateurs soupçonnaient, en effet, Copag d’utiliser de la poudre de lait pour fabriquer du lait, cette pratique étant interdite.