Magistrature: Le CSPJ et la défense des intérêts et droits des magistrats

5437685854_d630fceaff_b-
115
Partager :

Rabat - Le président de l'Amicale Hassania des magistrats, Abdelhak El Ayassi a souligné que les magistrats ont confiance en le rôle important assuré par le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), dans la défense de leurs intérêts et droits.

Reçu, lundi, par le président délégué du CSPJ, Mustapha Farès, au siège de la Cour de cassation, à l'issue des récentes échéances électorales de l'Amicale, M. El Ayassi s'est félicité du parcours remarquable et des pas décisifs du Conseil dans cette étape constitutionnelle décisive, en dépit de toutes les contraintes et les difficultés, indique un communiqué de l'Amicale Hassania des magistrats.

Il a salué, lors de cette rencontre marquée par la présence des membres du bureau central de l'Amicale Hassania des magistrats, l'action positive menée par le président délégué du CSPJ pour transmettre aux parties concernées les revendications des magistrats, rappelant que le ministre de la Justice a affirmé dernièrement l'interaction de son département avec les initiatives visant l'amélioration des conditions matérielles et sociales des juges.

Pour leur part, les membres du bureau central ont passé en revue un certain nombre de revendications qui ont déjà été présentées devant le Conseil, mettant en avant l'importance de soutenir ce dossier qui est au service de la justice.

Ces revendications concernent, notamment, l'amélioration de la situation financière et des conditions de travail des magistrats, le développement des infrastructures, équipements et outils de travail et la formation et la formation continue.