ONSSA : saisie et destruction de 974T de produits impropres à la consommation entre juillet et août

5437685854_d630fceaff_b-
422
Partager :

Un total de 974 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation a été saisi et détruit durant la saison estivale (juillet-août 2017) au niveau national, selon l'Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA)

Il s'agit principalement de viandes rouges et blanches (742 T), de produits de la pêche (166 T), de lait et dérivés (49 T) et de divers produits alimentaires (17 T), précise l'ONSSA dans un communiqué, faisant état de la transmission au parquet de 276 dossiers pour jugement.

A l'importation, la quantité des produits alimentaires ayant été refoulés pour non-conformité aux exigences réglementaires en vigueur s'est chiffrée à 116 T, selon la même source, ajoutant qu’un total de 5.115 certificats d’admission a été délivré et ce à l'issue du contrôle de près de 624.820 T.

Concernant les produits exportés, le contrôle a concerné 403.390 T de produits alimentaires, fait savoir l’ONSSA, notant que le nombre de certificats sanitaires et phytosanitaires délivrés à cet issu s’est établi à 11.393.

Par ailleurs, les services de l’ONSSA ont procédé à la délivrance de 103 agréments et autorisations sanitaires aux établissements et entreprises alimentaires, soit un total général de 5.464 établissements agréés et autorisés à ce jour, ainsi qu'à la réalisation de 1.369 visites sanitaires de suivi pour vérifier le respect et le maintien des exigences sanitaires dans les établissements déjà agréés et autorisés par l’office.

Ces services ont également effectué 420 visites d’inspection lors des opérations de certification ou d’enquêtes sanitaires, délivré 38 certificats d’agrément ATP pour le transport international et 958 certificats d’agrément sanitaire pour le transport national des produits périssables. Ils ont aussi suspendu les agréments sanitaires de deux établissements et retiré ceux de cinq autres pour non-conformité aux exigences réglementaires en vigueur, ajoute-t-on.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre du programme préventif de l’ONSSA et interviennent conformément aux dispositions de la loi 28.07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires.