Où est la députée Mae Elainine ?

5437685854_d630fceaff_b-
336
Partager :

Le décès d’un non-voyant après sa chute du toit du bâtiment du ministère de la famille alors qu’il observait un sit-in causera sans doute quelques inquiétudes à la ministre de tutelle, Bassima Hakkaoui

On s’attendait à une sortie de la consœur et sœur de Bassima Hakkaoui, Amina Mae Elainine, qui nous a habitués à tirer plus vite que son ombre mais apparemment l’appartenance politique est plus importante que le décès d’un non-voyant. C’est donc en toute logique que la députée du PAM, Ibtissam Azzaoui, a réagi sur Facebook, pointant du doigt la responsabilité de la ministre et réclamant des explications.

Ibtissam Azzaoui a indiqué dans une publication sur son compte Facebook avoir adressé une demande à la commission des secteurs sociaux de la première chambre pour la tenue d’une réunion d’urgence avec la ministre de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement rural, Bassima Hakkaoui.

Pour la parlementaire, la ministre a fait preuve de « je-m’en-foutisme » et d’ « indifférence » envers le dossier des non-voyants.

Ainsi, Bassima Hakkaoui devra s’exprimer concernant la situation des chômeurs non-voyants qui observent un sit-in depuis douze jours sur le toit du ministère.

Selon une source citée par Telquel Arabi, au moment de la chute du défunt, une quinzaine de non-voyants avaient pris d’assaut le ministère, prenant par surprise les gardes en charge de la sécurité qui n’ont pas pu les arrêter. La même source a ajouté que les protestataires ont ensuite brisé la porte de la cuisine avant de grimper sur le toit et de fermer la porte. Un membre de la coordination a expliqué que Saber Haloui, la victime, a trébuché et est tombé du haut du bâtiment de cinq étages alors qu’il était au téléphone.

Bassima Hakkaoui, aurait déménagé à l’annexe du ministère, non sans voir informé le chef du gouvernement et le ministre de l’intérieur de la situation, souligne la même source.

Un membre du groupe a confié à Telquel Arabi que la ministre avait la responsabilité d’intégrer cette catégorie de demandeurs d’emplois dans la fonction publique mais que celle-ci leur aurait répondu qu’elle était « une dame de fer » et qu’elle ne plierait pas face à leurs revendications.

Pour rappel, le ministère de la famille a indiqué dans un communiqué, ce dimanche 7 octobre, qu’un « membre du groupe des non-voyants, observant un sit-in sur le toit du bâtiment du ministère de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, a trouvé la mort après sa chute du haut du bâtiment ».

Immédiatement après sa chute du côté arrière de l'immeuble, le défunt a été transféré dans une ambulance mobilisée près du ministère tout au long de ce sit-in, précisait le communiqué, ajoutant que la victime a rendu l'âme en route vers l’hôpital Ibn Sina.

Le ministère indiquait également qu’une enquête a été ouverte par les autorités compétentes sous la supervision du parquet.