Prendre sans donner : Les vampires psychiques

5437685854_d630fceaff_b-
459
Partager :

Les vampires psychiques. Nous avons tous parfois quelqu’un sur le cœur. Quelqu’un qu’on n’a pas forcément envie de côtoyer, quelqu’un qui nous fatigue par sa seule présence. Et passer une heure avec cette personne nous fait l’effet d’un gros doute. Nous sommes parfois obligés de côtoyer ce quelqu’un, et cela nous démoralise, au point qu’on n’arrête pas de penser à ce personnage pendant des heures une fois seuls, il s’agit d’un vampire psychique, car cette personne se nourrit de notre énergie, elle nous malmène, elle prend sans donner, elle le fait d’ailleurs exprès

En famille, au travail, entre amis, en société, les vampires psychiques sont toujours des personnes égoïstes, qui vont vous pomper votre énergie. Ils veulent attirer votre attention, ils veulent vous priver de votre temps : Ils vous « sucent le sang », c’est pour que vous soyez à leurs services, ils vous piquent vos idées et vous volent ainsi votre vitalité.

Le psychiatre Stéphane Clerget a mené une étude et s’est intéressé à ces profils. Il les présente dans son livre Les vampires psychiques (édition Fayard). Le vampirisme, selon cet auteur, c’est plus profond qu’une personne par exemple qui va vous irriter parce qu’elle parle fort au restaurant ou au travail par exemple, ça c’est plutôt occasionnel comme épuisement. Non, le vampirisme, c’est lorsque la personne va s’emparer de la notion d’échange dans la relation humaine, elle va se complaire à la pervertir pour prendre sans jamais donner. Elle va donc en faire un lien tout autre, qui la satisfait plus elle que vous.

Il faut ainsi souvent faire des choses pour elles, car ces personnes sont égoïstes. C’est souvent donc vidés qu’on se retrouve après avoir passé un moment avec cette amie, ce collègue, ou ce membre de la famille. Ces personnes ont souvent une apparence très gentille, loin du profil du pervers narcissique dont on a tendance à se méfier.

On se dit souvent qu’elles sont sans défense, et qu’elles sont plus en demande d’amour qu’autre chose. Et pourtant, les fréquenter provoque en nous un état de lassitude, de nervosité, et même des troubles psychiques systématiques. En fait, ce type d’individu est dépendant, manque de confiance en lui, et ne vous fera jamais réellement de mal, car ces personnes ont surtout tout intérêt à vous préserver, pour qu’elles puissent rester au centre de vos attentions, pour qu’elles puissent en profiter d’avantage. Elles veulent vous manipuler et non vous faire du mal. Elles veulent surtout se saisir de votre attention pour se nourrir de votre force de travail, car le vampire est incapable de faire les choses lui-même. On se fatigue pour lui.

Le problème c’est qu’en ayant à faire face à plusieurs vampires autour de soi, on risque le burn-out, et ça c’est mauvais. En tout cas il faut savoir qu’une fois qu’on se rend compte de l’enjeu de l’estime de soi dans la relation avec un vampire psychique, celui-ci n’a plus de pouvoir sur nous. Il faut ainsi apprendre à se faire respecter et faire attention à son empathie.

Un vampire psychique, nous l’avons tous déjà été une fois, étant enfant, ou sans s’en rendre compte. Néanmoins il faut savoir qu’il vaut mieux s’en rendre compte, pour se prémunir d’ailleurs, pour ne pas être dans une vie de dépendance, car, en fait, il s’agit souvent d’une incapacité à s’autonomiser.