Sclérose en plaques : Appel à Rabat pour l'accès équitable aux soins

5437685854_d630fceaff_b-
302
Partager :

Rabat -Les participants à une conférence nationale à Rabat sur "le droit à la santé pour les malades de la sclérose en plaque, entre les standards internationaux et nationaux et la situation actuelle" ont appelé, mardi, à la nécessité de soutenir l'accès équitable au droit à la santé au profit des malades de la sclérose en plaques.

Organisée par une coordination nationale composée de trois associations œuvrant dans le domaine de la sclérose en plaques, à savoir l'Association marocaine des malades atteints de sclérose en plaques (AMMASEP), l'association "Hana" des malades de la sclérose en plaques (Fès) et l'association du nord du Maroc pour les malades de la sclérose en plaques (Tétouan), cette conférence vise à ouvrir un débat national sur la situation du droit de ces malades à la santé et son effet sur leurs vies sanitaire, sociétale et professionnelle, ainsi qu'à examiner les moyens et mécanismes d'amélioration des services sanitaires qui leur sont fournis.

Les participants ont indiqué que cette conférence, qui a connu la présence de plusieurs instances et représentants du ministère de la Famille, de la solidarité, de l'égalité et du développement social ainsi que du ministère d’État chargé des Droits de l'Homme, intervient dans le cadre du plaidoyer national mené par la coordination dans le but de sensibiliser à la gravité de cette maladie, représenter les malades et défendre leurs droits à accéder à la santé et de mobiliser les différents acteurs civils et politiques au niveau local et national pour soutenir ces malades.

Ils ont également mis l'accent sur la nécessité de renforcer l'intégration de la sclérose en plaques dans la politique sanitaire nationale à travers la prise en charge complète des médicaments, la formation des cadres de santé spécialisés ainsi que l'amélioration des conditions de réception dans les centres de santé et les établissements hospitaliers. Ils ont également souligné l'importance d'élaborer un protocole dédié à cette opération, d'encourager l'industrie nationale dans ce domaine et d'effectuer des recherches scientifiques et des statistiques sur cette maladie.

Par ailleurs, ils ont appelé à élargir la base des malades bénéficiant du régime d'assistance médicale (RAMED) en quantité et en qualité, faciliter l'accès à ce service et de le rendre proche des citoyens, notamment dans les villages et les régions éloignées, à travers des campagnes de sensibilisation continues.

Les participants ont aussi jugé nécessaire que la loi de finances 2020 prête attention à cette maladie qui touche spécialement les jeunes (la catégorie la plus touchée est celle âgée entre 20 et 40 ans) et les femmes (les deux tiers des malades au niveau mondial sont des femmes), à travers le soutien du ministère de la Santé, la subvention des médicaments chers, la révision de la politique des médicaments ainsi que la préparation des centres nationaux pour ces malades.

Les experts définissent la sclérose en plaques comme une maladie auto-immune chronique qui affecte le système nerveux central et les fibres nerveuses, ce qui cause l’endommagement de la myéline qui protège ces fibres, menant ainsi à un dysfonctionnement de plusieurs fonctions motrices, sensorielles et intellectuelles du corps qui peut causer un handicap. 

Les statistiques mondiales dévoilent que deux millions de personnes sont touchées par cette maladie, dont les femmes constituent les deux tiers, et le nombre des personnes touchées par cette maladie au Maroc avoisine les 8.000. 

lire aussi