Selfie : Mohammed VI, Saâd Hariri et MBS se retrouvent à Paris

5437685854_d630fceaff_b-
911
Partager :

Le premier ministre libanais, Saâd Hariri a posté, ce lundi 9 avril, un selfie le montrant avec le roi Mohammed VI et le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salmane, sur son compte Twitter avec pour seule légende : « sans commentaire »

Il faut dire que cette rencontre entre les trois hommes est tout ce qu’il y a de plus inattendu. D’abord parce que le premier ministre libanais a été jugé faible et conciliant devant un Hezbollah, qui est soupçonné par l’entourage de Hariri d’avoir participé à l’assassinat de son père. Ensuite, on lui a également reproché sa proximité avec des membres des autres clans saoudiens, notamment celui du défunt roi Abdallah.

Ce n’est pas tout. Riyad, de son côté, accusait Saâd Hariri d’avoir fait des affaires, douteuses pour certaines, avec des partisans de Michel Aoun, les alliés chrétiens du parti de Dieu, notamment dans « le scandale de l’électricité ».

Quant aux relations entre Mohammed VI et le Mohamed Ben Salmane, des observateurs ont parlé d’une certaine distance entre Rabat et Riyad depuis un moment. En effet, on se rappelle de la sortie du patron du football saoudien, Turki Al-Sheikh, déclarant, à demi-mots que l’Arabie Saoudite pourrait ne pas soutenir la candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026. Cette déclaration avait été relayée par la presse et fait couler beaucoup d’encre même si, son conseiller au sein de l’union arabe de football, Talal Al-Cheikh avait essayé de justifier les propos de Turki Al-Sheikh en évoquant un « malentendu ».

Ainsi ce selfie montrant les trois hommes souriants et détendus serait plutôt sujet à « commentaires » malgré la légende de Hariri.

Pour rappel, Saâd Hariri effectue une visite, depuis la semaine dernière, à Paris, où a lieu une conférence économique sur le Liban intitulée CEDRE. En milieu de semaine dernière, le premier ministre libanais avait inauguré une avenue portant le nom du roi Salmane, en front de mer à Beyrouth.  Il a profité de cette occasion pour réaffirmer «l’arabité du Liban ». Saâd Hariri a également dîné en privé avec le président français, Emmanuel Macron, dimanche dernier.

Quant à Mohamed Ben Salmane, il a effectué une courte visite à Paris après sa tournée américaine. Il a également été reçu par Macron dans la journée du lundi.    

Le roi Mohammed VI, lui, se trouve dans la capitale française où il se rétablit de l'opération cardiaque qu'il a subie le 26 février dernier.