Tanger : Deux arrestations pour liens avec un réseau criminel actif dans le vol de voitures

5437685854_d630fceaff_b-
239
Partager :

Rabat - Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, a arrêté, mardi matin, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), deux individus âgés de 26 et 34 ans, dont l'un aux multiples antécédents judiciaires, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans le vol de voitures.

Le principal mis en cause, qui faisait l'objet de six mandats de recherche au niveau national émis par les services de la police judiciaire de Tétouan, Tanger et Larache, a été interpellé pour son implication présumée dans des affaires criminelles relatives au vol de voitures et leur écoulement après changement de leurs aspects extérieurs, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Il ajoute qu'un autre complice a été appréhendé à Mesnana dans la ville de Tanger après son identification.

Les opérations de fouille effectuées par les services de la sûreté nationale ont permis de saisir une voiture, objet d'un avis de vol, qui était en possession d'un des prévenus, ainsi que de téléphones portables et des sommes d'argent soupçonnés provenir d'actes criminels.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent en vue d'identifier d'éventuels complices dans cet acte criminel et déterminer l'ensemble des actes qui leur sont reprochés, conclut la DGSN.

Fès: Trois arrestations dans une affaire de trafic de drogue

Rabat - Le service préfectoral de la police judiciaire de Fès a arrêté, mardi après-midi, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), trois individus âgés entre 21 et 37 ans, dont une fille et un récidiviste, pour leur implication présumée dans la possession et le trafic de drogue et de psychotropes.

Le premier suspect a été appréhendé à bord d’une voiture légère en flagrant délit de possession de 130 grammes de cocaïne, avant d’interpeller le principal mis en cause auquel la cargaison a été destinée, ainsi qu’une femme qui l’accompagnait, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

L’opération de fouille a permis de saisir sur ce prévenu 42 grammes de cocaïne, en plus de 400 comprimés de type "Ecstasy", 50 grammes de chira et une somme d’argent en monnaie nationale et en devise.

Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, pour déterminer les ramifications éventuelles de cette activité criminelle, et identifier l’ensemble d’actes criminels qui leur sont reprochés, conclut la DGSN.