''TWIZI'', une nouvelle collection pour diffuser des ouvrages académiques auprès d'un large public

5437685854_d630fceaff_b-
397
Partager :

Casablanca- L'Université Hassan II de Casablanca et la maison d'édition "La Croisée des Chemins" (CDC) ont créé une nouvelle collection baptisée "TIWIZI", ayant pour ambition de diffuser des ouvrages académiques auprès d'un large public intégrant non seulement chercheurs et étudiants, mais aussi les jeunes et moins jeunes souhaitant s'informer sur une thématique sociologique.

"Tiwizi (en darija touiza) désigne en amazighe l’entraide, traduite en arabe par le mot tadamun. Les communautés paysannes y recourent pour les travaux qui dépassent la capacité d’une main-d’œuvre familiale", explique la CDC dans un communiqué. 

Cette appellation fait référence à la collaboration entre le monde académique et celui de l’édition, avec l'espoir "de participer à la dissémination du savoir à travers des publications académiques et leur diffusion auprès d’un large public", souligne la même source.

Le premier livre à paraître dans le cadre de cette collection est celui de l'anthropologue Hassan Rachik intitulé "Socio-anthropologie rurale: structure, organisation et changement au Maghreb", qui traite du milieu rural en tant composante essentielle dans les sociétés maghrébines, d'autant qu'il est "de plus en plus l’objet d’actions politiques et civiques visant sa domestication, son développement".

L'ouvrage vise à restituer et à examiner, de façon didactique, l’essentiel des études consacrées à cette thématique et qui sont "souvent négligées", lit-on dans une note de l'éditeur, ajoutant que le livre comprend un texte théorique, proche d’un manuel critique, et un recueil de textes illustrant les principales questions soulevées.

Hassan Rachik est , professeur et directeur du Centre Marocain des Sciences Sociales à l’Université Hassan II, Casablanca, professeur visiteur dans des universités américaines, européennes et arabes. 

Il a consacré ses premières recherches de terrain à l’interprétation des rituels et aux changements sociaux en milieu rural. Il s’est intéressé ensuite à l’étude des idéologies, aux processus d’idéologisation de la religion, et à la sociologie de la connaissance anthropologique.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont "Le sultan des autres, rituel et politique dans le Haut Atlas" (1992), "Comment rester nomade" (2000), "Symboliser la nation" (2003), "Le proche et le lointain. Un siècle d’anthropologie au Maroc" (2012), "L’esprit du terrain" (2016), "Éloge des identités molles" (2016).