Badr Hari suspendu 19 mois pour dopage

5437685854_d630fceaff_b-
509
Partager :

Le kick-boxeur néerlando-marocain Bad Hari est suspendu pour une duré de 19 mois pour avoir utilisé des substances interdites. C’est ce qu’a annoncé  samedi 20 avril l’organisation mondiale de kick-boxing Glory dans un communiqué rendu public. 

Deux autres athlètes ont été sanctionnés après un contrôle antidopage réalisé par Doping Autoriteit Netherlands (DAN).

Il s'agit du poids léger brésilien Ariel Machado (suspendu pour 20 mois), le poids lourd Croate Mladen Brestovac et Badr Hari.

"Le poids lourd marocain Badr Hari s’est vu infliger une suspension de 19 mois après des tests au Glory 51 Rotterdam qui ont révélé une violation des règles du Doping Autoriteit aux Pays-Bas",  indique le document.

Un quatrième athlète, Hesdy Gerges, qui avait affronté Hari au Glory 51, a également été sanctionné par DAN, mais ce dernier nie avoir violé des règles de l'autorité de dopage néerlandaise.

Hari et Gerges ont fait un grand match au Glory 51 Rotterdam, samedi 3 mars 2018. Hari avait gagné les trois rounds, mais à présent, le résultat est nul. 

Les suspensions commencent immédiatement à partir de la date à laquelle le test a été notifié positif à Glory. Pour Badr Hari, cette suspension prend effet à partir du 7 mai 2018, conclut la note.