CAN-2017 : le Maroc reste confiant malgré tout

5437685854_d630fceaff_b-
1313
Partager :

La sélection marocaine a tout intérêt à donner le maximum lors de son match contre le Togo, ce vendredi 20 janvier à Oyem afin de se positionner en course pour le deuxiéme tour. Autrement, l’aventure de cette CAN 2017 pourrait s’arrêter très vite pour les lions de l’Atlas.   

L’idéal serait pour l’équipe marocaine serait d’avoir trois points qui lui permettraient d’avoir une place aux quarts de finale avant une 3ème et dernière journée.

Cette rencontre peut être également comme celle de la dernière chance pour ramasser des points, devant un adversaire « abordable » sur le papier, avant d’affronter la Côte d’Ivoire, qui cherche à confirmer son titre obtenu en 2015 en Guinée équatoriale.

Les hommes d’Hervé Renard auront à relever le défi de l’efficacité offensive qui leur fait défaut. Le mental sera également décisif lors de cette rencontre.

« Acculés à la victoire… »

Hervé Renard a déclaré que la victoire était cruciale pour la suite de la compétition. « Nous devons absolument gagner ce match face au Togo pour rester en course. Nous en sommes tous conscients et nous n’aurons pas d’autres choix car nous avons un objectif à atteindre et nous devons garder le cap », a-t-il déclaré.

S’agissant de l’état d’esprit des joueurs, le sélectionneur a insisté sur le « capital confiance », ajoutant qu’il accorde un intérêt particulier à la préparation mentale.

Revenant sur le match contre le RDC, Hervé Renard a déclaré qu’ils avaient fait un très bon match. Il  poursuivi en affirmant qu’après la défaite, son message aux joueurs était de continuer sur le même rythme, avec la même détermination, le même engagement et la même volonté et ne pas baisser les bras.

Il a également déclaré que le groupe est prêt pour la confrontation et que tous les joueurs sont conscients de leur mission.

Pour sa part, l’attaquant Youssef El Arabi, a exprimé un sentiment de déception profonde suite à la défaite face au Congo, espérant qu’il ne s’agisse que d’un accident de parcours et que l’équipe nationale saura faire valoir ses arguments contre le Togo pour espérer revenir dans la compétition et garder le cap.