Fawzi Lakjaa, maladroit, mais chanceux

5437685854_d630fceaff_b-
572
Partager :

Il n’y a pas à dire, le président de la FRMF, Fawzi Lakjaa, a de la chance. Alors que sa photo avec le président français, Emanuel Macron, lors de la réception organisée à l’Elysée en l’honneur de la sélection française, victorieuse à la dernière coupe du monde,  commençait à faire jaser et à susciter des quolibets, la décision prise, mercredi, à Paris par la Confédération africaine de football (CAF) de faire rejouer le match entre le WAC de Casablanca et l’Espérance de Tunis (EST), est tombée à point nommé pour lui sauver la mise.

La diffusion presque instantanément de cette photo, certainement par ses soins, a été perçue par nombre d’observateurs comme déplacée et maladroite. Ses détracteurs, qui le soupçonnent également d’avoir des vues sur le ministère des Finances dont il est directeur du budget, lui reprochent son « unilatéralisme » et son utilisation présumée de la FRMF à des fins personnelles. Une levée de boucliers, notamment dans la presse avait commencé à s’organiser contre ce dirigeant de foot qui a fini par agacer par son « nombrilisme et ses excès ».

La décision de la CAF de faire rejouer le match sur un terrain neutre est venue lui sauver, momentanément sans doute, la mise. A charge maintenant pour les poulains widadis de son « poulain »Saïd Naciri, président des rouges, de démontrer sur le terrain que la victoire de l’Espérance de Tunis déclarée par l’arbitre du match retour de la finale de la Ligue des champions d’Afrique était effectivement usurpée.

Pour rappel, a finale retour EST-WAC avait connu une fin chaotique suite à l’injustice dont l'arbitre de la rencontre, le Gambien Bakary Gassama, s’est rendu coupable en refusant d’accorder le but égalisateur du WAC inscrit par Walid Karti à la 59ème minute pour un supposé hors-jeu sans qu’il y ait possibilité de recourir à la VAR défaillante pour en confirmer la parfaite régularité. Après une longue interruption, le référé a jugé que l'EST pouvait être proclamée vainqueur. 

Commentant la décision de la CAF, Hamza El Hajoui, vice-président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a affirmé «que ce n’est que justice rendue»,.

Les arguments exposés par le président de la Fédération, M. Faouzi Lekjaa, ont été appréciés à leur juste valeur par les membres du comité exécutif réuni depuis mardi dans la capitale française, a déclaré M. El Hajoui à la MAP en exprimant la satisfaction de la délégation marocaine suite à cette décision «bien réfléchie» et «discutée».

Il fallait trouver les failles et se présenter fort devant le Comité exécutif pour en convaincre chacun des membres, a indiqué M. El Hajoui pour qui la décision de faire rejouer le match est «la meilleure solution par rapport à ce qui s’est passé» vendredi dernier lors du match retour EST-WAC disputé à Radès (banlieue de Tunis). 

Conformément à la décision prise par le comité exécutif d’urgence de la CAF aux termes de neuf heures de débats (3 heures mardi et 6 heures mercredi), le match entre l’Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca sera rejoué après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui sera disputée en Egypte du 21 juin au 19 juillet, sur un terrain hors Tunisie qui reste à déterminer.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion, M. Hédi Hamel, conseiller du président de la CAF, a indiqué également que l’EST devra restituer, après notification officielle de la décision du comité exécutif de la CAF, le Trophée et les médailles qui lui ont été remis. 

La réunion d’urgence du Comité exécutif de la CAF, pour laquelle une délégation marocaine composée de responsables de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et de l’équipe casablancaise s’est déplacée dans la capitale française, s’était ouverte mardi matin avant d’être reportée, une première fois, pour la soirée et, ensuite, pour mercredi après-midi.

Cette réunion d’urgence a été convoquée par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, «pour débattre des issues réglementaires à réserver à cette rencontre», selon les termes d’un bref communiqué de l’instance sportive africaine publié dans la nuit de vendredi à samedi derniers.