La FRMF signe des conventions de partenariat pour le développement du football

5437685854_d630fceaff_b-
658
Partager :

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et se homologues béninoise et centrafricaine ont signé, ce mardi 14 février à Rabat, des conventions de partenariat portant sur le développement du football. 

S’inscrivant dans le cadre de l’échange d’expertises entre les trois pays, en l’occurrence au niveau de la formation des cadres techniques et des arbitres, ces conventions visent essentiellement à développer le football au sein du continent africain.  

« La finalité primordiale de ces conventions est unique. Elle consiste à faire du développement et de la pratique du football au sein du continent africain un objectif premier », a affirmé le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa. Il a également précisé que les conventions signées avec le Bénin et Centrafrique entrent dans le cadre de la stratégie entamée il y a deux ans, relative au renforcement de la coopération bilatérale avec ces fédérations, ajoutant que « le choix de la FRMF de s’ouvrir sur ses homologues en Afrique s'inscrit en droite ligne avec le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine, grâce à la diplomatie du roi Mohammed VI ».

De son côté, le président de la fédération béninoise, Anjorin Moucharafou, a salué cette initiative qu'il a qualifiée de « diplomatie offensive de la FRMF ». « Cette diplomatie offensive de la FRMF est une très belle initiative qui doit avoir lieu non pas seulement au niveau de l’élite mais dans tout le pays », a déclaré Anjorin Moucharafou, également membre exécutif de la Confédération Africaine de Football.

Il a également affirmé notant que « ça soit au Maroc ou au Bénin, cette coopération permettra à des jeunes joueurs des régions les plus reculées de bénéficier de matchs amicaux au niveau du royaume, qui n’a rien à envier à l’hexagone ». « En venant jouer des tournois au Maroc, les jeunes béninois seront conscients de leur devoir qui consiste à se développer continuellement afin de pouvoir être un joueur de métier », a-t-il conclu.