Le Maroc remporte la coupe du monde de taekwondo

5437685854_d630fceaff_b-
444
Partager :

Avec 5 médailles d’or, le Maroc est sorti vainqueur de la 11ème édition de la Coupe du Monde francophone de Taekwondo qui s’est déroulée ce samedi à Laâyoune.

La sélection nationale a décroché 7 médailles dont 5 en or, 1 en argent et 1 en bronze, prenant ainsi la tête du classement général devant la sélection française (1 en or, 2 en argent et 2 en bronze).

Pour la sélection marocaine, les médailles d’or ont été remportées par Naima Bakkal dans la catégorie de moins de 57 kg, Noureddine Khadri (plus de 80 kg), Faiçal Saidi (-68 kg), Chaimae Karim (+67 kg), et Soukaina El Aouni (-67kg). Les médailles d’argent ont été remportés par Maryam Ismaili (-49 kg) et la médaille de bronze par Adil Bouataaras (-80 kg).

Philip Boedo, directeur technique de la sélection nationale, a souligné que « la coupe s’est très bien déroulée avec une participation incroyable et une très bonne combativité » avant d’affirmer être « très satisfait des résultats du Maroc, mais pas de la manière ». « On peut encore travailler sur la manière pour être plus dominant », a-t-il relevé. Il a également fait remarquer que l’objectif est « d’obtenir une médaille à Tokyo (jeux olympiques) et de replacer le Maroc dans le top 5 à l’échelle mondiale et premier sur le plan africain ».

Outre le Maroc, la 11ème édition de la Coupe du Monde francophone de Taekwondo, a connu la participation des athlètes représentant la Belgique, la Tunisie, la Suisse, la France, la Mauritanie, la république démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, le Liban, le Gabon, le Niger, la principauté de Monaco, le Bénin, le Tchad et Saint-Pierre-et-Miquelon.

La cérémonie de remise des médailles s’est déroulée en présence du wali de la région de Laâyoune-Sakia- El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchâab, d’élus et de responsables locaux, le président de l'Union Mondiale Francophone de Taekwondo (UMFT), Roger Piarulli, le président de la Fédération royale marocaine de taekwondo (FRMTK) et de l’Union méditerranéenne de taekwondo, Driss Hillali, et le président délégué de l’UMFT, Idé Issak.