Le Qatar a-t-il réellement triché pour accueillir le Mondial 2022 ?

5437685854_d630fceaff_b-
286
Partager :

Le Sunday Times, journal britannique, a reposté ce dimanche 5 août, une enquête sur des opérations cachées de Doha pour organiser la Coupe du monde 2022. L’article relate des révélations faites par Sepp Blatter, ancien président de la FIFA, dans son livre « Ma Vérité » publié en mai dernier

Blatter a affirmé que ses collègues du comité exécutif (Exco) et membres de la FIFA ont ignoré le fait que le Qatar n’était pas capable d’organiser une coupe du monde. Alors comment le Qatar a-t-il réussi à obtenir l’organisation de la Coupe du monde 2022 ?

Selon Sepp Blatter, la victoire du Qatar est le fruit d’une combinaison de collusion et de pressions politiques exercée sur Michel Platini, membre d’Exco. Blatter affirme également que ce dernier lui avait confié avoir été pressé de changer de voix lors d’un déjeuner en 2010 avec Nicolas Sarkozy et le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, actuellement émir du Qatar. Par ailleurs, le Sunday Times précise que cette affirmation avait toujours été démentie par Platini.

Autre révélation de Blatter : il affirme que les membres d’Exco n’avaient pas lu le rapport d’inspection détaillé sur les pays parce qu’ils avaient déjà pris leur décision. Et d’ajouter : « si nous les avions lus attentivement, nous aurions vu que la coupe du monde ne pouvait pas être jouée au Qatar ».

Selon le journal britannique, le comité d’organisation du Qatar avait payé une équipe de relations publiques et d’anciens agents de la CIA pour répandre de fausses promesses concernant l’Australie et les Etats-Unis, principaux rivaux du Qatar, lors de la campagne de compétition. Le journal ajoute que la stratégie du Qatar était de saboter les offres de ses adversaires.

Ce n’est pas tout. Le journal indique avoir reçu un e-mail d’un lanceur d’alerte ayant travaillé avec la candidature du Qatar affirmant que l’Etat était au fait des complots qui visaient à empoisonner les candidatures adverses.

Pour rappel, le Qatar avait, à l’époque sorti un communiqué pour nier « les accusations formulées par le Sunday Times », soulignant avoir respecté les règles de la FIFA. Cette dernière avait, de son côté, affirmé qu’une enquête avait été conduite par Michael Garcia sur les conditions d’attribution des Mondiaux 2018 (Russie) et 2022 (Qatar).

Alors le Qatar a-t-il réellement triché pour accueillir le Mondial 2022 ? La réponse reste un mystère et Blatter catégorique…