Six mois de prison ferme pour Badr Hari

5437685854_d630fceaff_b-
1266
Partager :

La Cour internationale de justice a condamné, ce mardi 7 février, le kick boxeur marocain Badr Hari à 6 mois de prison ferme.

Le jugement est définitif. La Cour internationale a  condamné à 6 mois de prison ferme Badr Hari pour coups et blessures suite à une plainte déposée par l’homme d’affaires néerlandais Koen Everink.  

Cette affaire date, en réalité, de l’année dernière. Quand l’homme d’affaires a déposé une plainte affirmant qu’il a été passé à tabac par le kick boxeur lors d’ « une white party sensation » à Amsterdam en 2012.

Dans le cadre de ce procès, Hari avait été condamné en octobre dernier à  deux ans de prison et dix mois avec sursis et de payer une amende de 45 000 euros de dommage et d’intérêt à la victime.