Benkirane patine en s'en prennant à la mère d'El Omari



28334
Partager :

Lors d'une allocution publique à l'occasion de ces législatives, Benkirane s'est targué de n'avoir ni lui ni ses camarades du parti changé de maisons. S'attaquant à Ilyas El Omari, dans le cadre des joutes verbales habituelles qui l'opposent à ce dernier, il lui dit "Et toi tu es le fils de qui ? Tu es un menteur, fils d'une ..., se rattrapant, fils du mensonge". La réaction du publique, bien que partisan de Benkirane, ne s'est pas faite attendre avec un "non, non, non ..." réprobateur. On lui passera le flagrant délit de mensonge, car il dit qu'il n'a pas de maison, alors que tout le monde sait qu'il a une grande maison dans le quartier des orangers. Le détail en images.