La transformation numérique, ''nécessité absolue'' aux allures d’une velléité

5437685854_d630fceaff_b-
812
Partager :

Rabat - La transformation numérique est une "nécessité absolue" et non pas un choix pour réaliser le développement et accéder aux rangs des pays émergents, a souligné le Chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani, lundi à Rabat. Depuis le temps qu’on en parle, la digitalisation ressemble plus à une velléité qu’à une réelle volonté.

Mais parlons-en, il en restera toujours quelque chose. Un communiqué du département du Chef du gouvernement fait savoir que M. El Otmani a souligné, lors de de sa développement du digital (ADD), que la transformation numérique "est devenue une nécessité absolue et pas seulement un choix pour réaliser le développement et accéder aux rangs des pays émergents, car de nombreux pays s'y sont pleinement engagés en lui consacrant d'importantes capacités humaines et matérielles, partant de leur prise de conscience du rôle névralgique qu'elle joue dans l'économie dans le proche avenir".

Au cours de cette réunion, qui a visé à faire le bilan de l'action de l'agence et à examiner les perspectives de développement du digital au Maroc, M. El Otmani a mis en exergue l'importance qu'attache le gouvernement au domaine numérique et aux technologies de l'information et de la communication, qui constituent désormais l'un des "moyens incontournables pour le développement global de l'économie nationale, et compte tenu de leur rôle important dans l'attraction des investissements, la création de l'emploi, la modernisation des services publics, la mise des services à la disposition des citoyens de manière rapide et efficace qui permet d'économiser en termes d'effort, de temps et de coût, de réduire la fracture numérique et les disparités territoriales et sociales, de renforcer la transparence et l'intégrité et de lutter contre toutes les formes de corruption".

C'est dans ce contexte que l'ADD a été créée comme un mécanisme de mise en œuvre de la stratégie de l’État dans le domaine du développement numérique, de l'encouragement de la diffusion des moyens numériques et du développement de leur utilisation par les citoyens, a fait observer M. El Otmani.

Il s'est réjoui, ajoute le communiqué, de l'unanimité au sujet de la vitesse à laquelle s'opère la transformation numérique, ce qui requiert une rapidité d'action, un accompagnement continu et une coordination étroite entre toutes les parties concernées, appelant l'ADD et tous les partenaires et acteurs à multiplier les partenariats en vue de rattraper le retard enregistré, et développer des projets numériques ayant une incidence palpable sur le quotidien du citoyen et des entreprises.

Dans ce contexte, le Chef du gouvernement a salué l'initiative de l'agence de créer un laboratoire numérique (Digital Lab), qui fera office de pépinière des projets numériques dans divers secteurs, appelant l'Agence à accélérer le développement d'une plateforme d'interconnexion entre les différentes administrations et organismes gouvernementaux, et les acteurs à participer de manière effective à faire réussir cet important projet qui répond aux instructions du Roi Mohammed VI de mettre à profit l'informatique et les nouvelles technologies dans l'échange des documents et des informations disponibles chez les administrations publiques.

M. El Otmani a également applaudi l'initiative de l'Agence d'élaborer une plateforme d'accompagnement et de suivi de toutes les étapes des start-ups, et qui comprend toutes les informations liées à ces entreprises. Cet espace, qui constitue un carrefour virtuel de l'offre et de la demande permet à ces start-ups de renforcer leur contribution au tissu économique national et leur présence au niveau international, a indiqué la même source.

Le Chef du gouvernement s'est également arrêté sur les efforts visant le lancement du projet de l'académie digitale pour réorienter annuellement le parcours professionnel de quelque 3000 en les formant aux métiers numériques, afin de préparer des talents capables de répondre aux besoins de l'économie nationale et d'augmenter les opportunités d'insertion professionnelle des jeunes.

A cet égard, poursuit le communiqué, M. El Otmani a proposé de réfléchir à la possibilité d'élargir cette initiative à d'autres secteurs pour les faire bénéficier des opportunités de développement des métiers qu'offrent les compétences travaillant dans le domaine digital, et ainsi améliorer leur compétitivité.

Lors de cette réunion, le Directeur général de l'agence, Mohamed Idrissi Meliani a présenté un exposé sur l'état d'avancement de la mise en œuvre des décisions approuvées lors des réunions précédentes du Conseil d’administration, et le bilan d’exécution des chantiers prioritaires de l'ADD. Les membres du Conseil ont également suivi un exposé sur la note des orientations générales pour le développement du digital au Maroc, et les composantes du projet de plan pluriannuel de l'Agence entre 2020 et 2022.

Suite à un débat, le Conseil a arrêté les contours du plan d'action annuel et le budget de l'agence pour l'année 2020, et approuvé la proposition de la note des orientations générales pour le développement digital au Maroc, après insertion des remarques des membres du conseil, ajoute la même source.

Ont pris part à cette réunion notamment, le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l'Administration de la Défense nationale, le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, et les secrétaires généraux des départements concernés, ainsi que les autres membres du Conseil d'administration et leurs représentants.