Les Indiens veulent décrocher la Lune

5437685854_d630fceaff_b-
227
Partager :

L'Inde a lanc? lundi dans l'espace sa mission lunaire destin?e ? poser un appareil sur le satellite naturel de la Terre, illustrant le regain d'int?r?t international pour l'exploration et l'exploitation de la Lune.

Une fus?e GSLV-MkIII, le plus puissant lanceur de l'agence spatiale indienne ISRO, a d?coll? ? 14H43 (09H13 GMT) du pas de tir de Sriharikota, dans le sud-est de l'Inde, ont constat? des journalistes de l'AFP pr?sents sur place.?

Au bout d'une vingtaine de minutes, les scientifiques de l'ISRO ont applaudi et se sont tomb?s dans les bras les uns des autres. "Je suis extr?mement heureux d'annoncer que le GSLV-MkIII a plac? avec succ?s Chandrayaan-2 sur son orbite d?finie", a d?clar? Kailasavadivoo Sivan, le pr?sident de l'ISRO.

"C'est le d?but d'un voyage historique pour l'Inde", a-t-il ajout?.

L'exp?dition inhabit?e a pour but de poser le 6 septembre prochain un atterrisseur et un robot mobile pr?s du p?le sud de la Lune, situ?e ? quelque 384.000 kilom?tres de la Terre, ainsi que de placer une sonde en orbite lunaire.

Si la mission est couronn?e de succ?s, l'Inde deviendrait la quatri?me nation ? r?ussir ? poser un appareil sur le sol s?l?nite, apr?s l'Union sovi?tique, les ?tats-Unis et la Chine. Une sonde isra?lienne a rat? son alunissage en avril et s'est ?cras?e.

Chandrayaan-2 ("Chariot lunaire" en hindi) devait initialement ?tre lanc?e le 15 juillet, mais les responsables ont arr?t? le compte ? rebours 56 minutes et 24 secondes avant le d?collage, ? cause d'un "probl?me technique" que l'ISRO n'a pas d?taill? officiellement.

Selon la presse locale, il s'agissait d'une fuite dans une bouteille d'h?lium du moteur cryog?nique de l'?tage sup?rieur de la fus?e.

New Delhi a consacr? 140 millions de dollars (124 millions d'euros) ? Chandrayaan-2 - un montant bien inf?rieur ? ceux des autres grandes agences spatiales pour des missions de ce type -, qui p?se au total 3,8 tonnes.

Ambition et sobri?t?

C:\Users\Na?m Kamal\AppData\Local\Temp\Temp1_httpdoc.afp.com1J02X6-MultimediaVersion.zip\urn_newsml_afp.com_20190722_73318a4c-5854-4f45-9b0b-0e5aa743da52_mmdHighDef.jpg?

La lanceur n'?tant pas assez puissant pour atteindre directement la Lune, la mission doit se propulser en utilisant la force de gravit?. Chandrayaan-2?va tourner autour de la Terre pendant pr?s de trois semaines en ?levant progressivement son orbite, de fa?on ? atteindre l'orbite lunaire. Arriv?e ? ce stade, elle resserrera alors progressivement ses cercles autour de l'astre.

La Lune a ?t? relativement d?laiss?e par l'homme depuis la fin du programme am?ricain Apollo dans les ann?es 1970, les grandes agences spatiales ayant pr?f?r? se consacrer ? l'?tude et ? l'exploration du syst?me solaire.

Mais le satellite de la Terre est l'objet d'un regain d'int?r?t ces derni?res ann?es. L'Homme, qui ne l'a plus foul?e depuis 1972, y pr?pare son retour et vise, ? plus long terme, ? s'y implanter de fa?on durable.

Le gouvernement am?ricain a ainsi demand? ? la Nasa de renvoyer des astronautes sur le sol s?l?nite pour 2024. Le retour sur la Lune est vu comme une ?tape incontournable de la pr?paration de vols habit?s vers des destinations plus lointaines, au premier plan desquelles la plan?te Mars.

Le projet Chandrayaan-2 est la deuxi?me mission lunaire de l'Inde, qui avait plac? une sonde en orbite autour de la Lune au cours de la mission Chandrayaan-1 il y a onze ans.

Le programme spatial indien s'est fait remarquer ces derni?res ann?es en alliant ambition et sobri?t? budg?taire, avec des co?ts op?rationnels bien inf?rieurs ? ceux d'autres pays, ainsi que par sa progression au pas de charge.

L'ISRO?compte d'ici 2022 envoyer un ?quipage de trois astronautes dans l'espace, ce qui serait son premier vol habit?. Ses scientifiques travaillent aussi ? l'?laboration de sa propre station spatiale, attendue au cours de la prochaine d?cennie.