Nouvel exploit interstellaire pour la sonde japonaise Hayabusa

5437685854_d630fceaff_b-
388
Partager :

La sonde japonaise Hayabusa2 a r?ussi ? se poser bri?vement jeudi sur un tr?s lointain ast?ro?de, relevant "? la perfection" selon les chercheurs un d?fi historique susceptible d'apporter des r?ponses nouvelles ? la formation de notre syst?me solaire.

"L'atterrissage est un succ?s, un grand succ?s", a d?clar? aux journalistes Takashi Kubota, directeur de recherche pour ce programme de l'Agence d'exploration spatiale japonaise (Jaxa).

"C'est historique", a ajout? le directeur du projet, Yuichi Tsuda.

La nouvelle a ?t? accueillie par des applaudissements et les mines enjou?es des techniciens debout dans la salle de contr?le.

L'engin, qui se trouve g?n?ralement en orbite ? une vingtaine de kilom?tres de l'ast?ro?de, lui-m?me situ? ? plus ? 340 millions de kilom?tres de la Terre, avait entam? sa descente mercredi.

Plusieurs feux verts ?taient n?cessaires tout au long du parcours avant d'autoriser le contact entre la sonde et le corps c?leste.

"C'est toujours une d?cision difficile d'autoriser l'atterrissage, car Ryugu n'est pas un lieu simple. Toutefois, ? partir du moment o? nous avions r?ussi le premier atterrissage (en f?vrier), nous avons pris de la confiance pour le deuxi?me", a expliqu? M. Tsuda.?

"Tout s'est vraiment d?roul? parfaitement, c'est plus que du 20/20, c'est du 200/20", s'est-il r?joui, trouvant m?me dommage qu'il n'y ait pas d'autres d?fis de m?me nature.

- Prouesse scientifique -

"Nous avons franchi l'?tape la plus compliqu?e. Nous voudrions utiliser les mois restants avant le retour pour des observations suppl?mentaires", a-t-il indiqu?, sans donner plus de pr?cision.

C:\Users\Na?m Kamal\AppData\Local\Temp\Temp1_httpdoc.afp.com1IL8NB-MultimediaVersion.zip\urn_newsml_afp.com_20190711_dfecf863-aee0-47ef-b45b-ccb90178e8c8_mmdHighDef.jpg

Apr?s avoir largu? l'an pass? des petits robots sur l'ast?ro?de pour des observations de surface, Hayabusa2 avait eu un premier contact furtif avec Ryugu en f?vrier pour recueillir des poussi?res en surface.

La sonde japonaise avait ensuite positionn? en avril un "impacteur" qui, en provoquant une explosion pr?s de l'ast?ro?de, y avait g?n?r? un crat?re. C'est l? qu'elle s'est pos?e jeudi.

Ce second bref atterrissage visait ? r?colter des ?chantillons de poussi?res issues du sous-sol. "Nous pensons que quelque chose a ?t? collect?, mais nous ne pouvons le dire avec certitude tant que la capsule de la sonde n'est pas rentr?e sur Terre", a soulign? M. Kubota.

Si cela s'av?rait ?tre une r?ussite, ce serait non seulement une premi?re mais aussi un exploit pas facile ? reproduire, jugent les scientifiques.

"Ce qui sera le plus exceptionnel dans cette mission, c'est de pouvoir comparer des pr?l?vements de surface et de sous-sol. Il va falloir de nombreuses analyses, mais la prise d'?chantillons ? deux endroits diff?rents est une prouesse scientifique, quelque chose que probablement aucun pays ne pourra faire dans les 20 ans ? venir. En ce sens, si nous avons r?ussi c'est un r?sultat historique", a expliqu? Seiichiro Watanabe, professeur de l'Universit? de Nagoya, directeur de recherche de la mission.

Se poser dans le crat?re repr?sentait l'ultime d?fi de cette ambitieuse ?pop?e avant le retour sur Terre d'une partie de la sonde - une capsule contenant les ?chantillons - l'an prochain.

- Les le?ons d'Hayabusa -

L'aventure Hayabusa2 a d?but? le 3 d?cembre 2014. La sonde est alors partie pour un long p?riple de 3,2 milliards de kilom?tres pour arriver jusqu'? Ryugu, qui tourne autour du soleil. Il ?tait impossible pour la sonde de rejoindre l'ast?ro?de en ligne droite.

Il lui a fallu trois ans et demi pour parvenir ? destination. En juin 2018, elle s'est finalement stabilis?e pr?s de Ryugu, ast?ro?de tr?s ancien d'environ 900 m?tres de diam?tre qui date de la formation du syst?me solaire il y a 4,6 milliards d'ann?es.

Le but ultime est de contribuer ? enrichir les connaissances de notre environnement spatial "afin d'appr?hender l'apparition de la vie sur Terre", selon la Jaxa.

L'agence n'en est pas ? son coup d'essai. Une pr?c?dente mission du m?me type, Hayabusa, vers l'ast?ro?de Itokawa, avait permis de collecter des poussi?res de ce petit corps c?leste, mais au prix d'un nombre incroyable de p?rip?ties. Ces derni?res ont servi de le?on.

Hayabusa s'en est finalement sortie et la mission a ?t? d?cr?t?e r?ussie, ce qui a fait de l'engin?un symbole de t?m?rit?.