Des cinéastes marocains en conclave pour la 3ème résidence d'écriture de scénario

5437685854_d630fceaff_b-
551
Partager :

Huit cinéastes marocains, ayant obtenu une avance sur recettes du Centre Cinématographique Marocain (CCM) en 2016 et 2017, sont en conclave à Marrakech du 17 au 21 juillet 2017, dans le cadre de la 3ème édition de la résidence d’écriture de scénario

A l'image des éditions de 2015 et 2016 à Ifrane, la résidence d’écriture 2017 sera animée par Jean Luc Ormières et concernera huit cinéastes soutenus par des tuteurs choisis parmi les scénaristes/réalisateurs étrangers, a indiqué ce jeudi 20 juillet un communiqué conjoint du CCM et de la fondation du festival international du film de Marrakech, initiateurs de cette action.

Ces tuteurs sont Béatrice Colombier (France), Laurent Brandenbourger (Belgique), Christophe Loizillon (France), Philippe Lasry (France), Yves Ulmann (France), Nicola Sihol (France) et Nadege Trebal (France), a précisé la même source, tout en notant que le programme des travaux comprend des sessions individuelles, à raison de 4 sessions par projet, et une séance de débriefing regroupant les participants et tuteurs. La liste des projets de films comprend "Le manuel de la vie sauvage" de Mounir Abbar, "Une femme dans l'ombre" de Jamal Belmejdoub, "Le passage" de Mohamed Amine Bouamraoui, "Lalla Aicha" de Mohamed El Badaoui, "Oulad Talaa Lakbira" de Abdelhay Laraki, "The punch" de Mohamed Amine Mounna, "Les femmes du pavillon J" de Mohamed Nadif, "Korssa" de Abdallah Toukouna (Ferkouss).

A l'issue de la résidence, chaque cinéaste sera suivi pendant trois mois par un tuteur jusqu'à l'aboutissement complet de son scénario.

Cette initiative se distingue par son approche innovante visant des objectifs concrets, puisqu'elle permet à des cinéastes marocains ayant déjà bénéficié de l'avance sur recettes du CCM de retravailler leurs projets et de les enrichir à travers l’échange et le partage d’expériences avec des cinéastes professionnels étrangers, et de voir ces projets connaître un véritable aboutissement, a indiqué le communiqué, qui a souligné que cette initiative vise à contribuer à l’évolution du cinéma marocain, accompagner le développement de ce secteur et à participer à son rayonnement à l’international.

Ces cinéastes auront ainsi l’occasion de parfaire leur talent en matière d’écriture de scénario et de mettre en cohérence leurs identités avec celles de leurs projets en tenant compte de nouvelles méthodes de travail et de nouveaux outils, ont relevé les organisateurs.

Ils développeront également leurs connaissances en matière de présentation et de défense de leurs films une fois achevés, ont-ils précisé, ajoutant que cela les aidera également à établir des plans de communication plus efficaces.