Hommage au réalisateur Hamid Bennati au Festival universitaire "littérature au cinéma"

5437685854_d630fceaff_b-
102
Partager :

Le festival universitaire sur la littérature au cinéma d'Agadir a rendu hommage au réalisateur, scénariste et écrivain Hamid Bennani, l'un des fondateurs du cinéma national.

Avec son premier long-métrage culte "Wachma", ce natif de Meknès en 1940 a inauguré "la décennie du film d'auteur" dans les années 70, rappelle le critique de cinéma, Mohamed Bakrim.

« Hamid Bennani était un pionnier au niveau de l'écriture cinématographie, au vu de sa formation académique ainsi qu'en ce qui concerne le mode de production face à un cinéma commercial qui prévalait à l'époque », a ajouté Bakrim qui préside le jury du festival d'Agadir.

Depuis, il s’est intéressé aux thèmes qui mettent en exergue les valeurs humaines à travers des problématiques d’ordre philosophique, intellectuel et social. De 1970 à 2016, c’est-à-dire de "Wechma" à "La Nuit ardente", en passant par "La Prière de l’absent" et "L’Enfant cheikh", ce réalisateur a enrichi la cinémathèque marocaine de beaux films où l’art et la manière se conjuguent pour procurer le plaisir des cinéphiles.

Outre Hamid Bennati, le festival universitaire d'Agadir qui entend mettre en valeur les films inspirés des œuvres littéraires, a rendu hommage également à deux autres noms du monde du cinéma: le réalisateur marocain Abdelkader Lagtaâ et le fondateur et ancien directeur de l’Ecole supérieure d'audiovisuel de Toulouse (France), Guy Chapouillé.