Laâraj réaffirme l'importance d'améliorer de la formation en arts au Maroc

5437685854_d630fceaff_b-
433
Partager :

Le ministre a estimé que la présence de lauréats avec des formations supérieures dans différents domaines artistiques regorge d'avantages

Le ministre de la culture et de la communication, Mohamed Laâraj, a réaffirmé, ce mercredi 10 octobre à Rabat, l'importance grandissante que revêt l'amélioration de la formation en arts au Maroc, soulignant que son département prend les mesures et les actions possibles à cet effet, que ce soit en termes d'élargissement du cercle des établissements de formation artistique ou d'amélioration des cursus, des programmes et des formations.

L'enseignement et la formation artistiques contribuent à l'édification d'une société saine, consciente de l'importance des aspects esthétiques et créatifs dans la compréhension générale de la société et de la vie, a précisé Laâraj dans une allocution prononcée à l'occasion de la cérémonie de remise des diplômes de la 28ème promotion de l'Institut supérieur d'art dramatique et d'animation culturelle (ISADAC) et de la 22ème promotion de l'Institut national des beaux arts (INBA).

Le ministre a estimé que la présence de lauréats avec des formations supérieures dans différents domaines artistiques regorge d'avantages, notamment celui de doter la scène artistique des compétences nécessaires pour renforcer son dynamisme et son essor, et enrichir le marché du travail grâce à des compétences pourvues d'une référence académique.

Cette cérémonie, a-t-il ajouté, s'inscrit dans le cadre des efforts visant à insuffler une nouvelle dynamique à ces deux instituts relevant du ministère de la culture et de la communication, précisant que le ministère s'attelle à revoir le domaine de la formation, que ce soit sur le plan de la licence, du master et du doctorat, ou sur la possibilité de préparer les lauréats pour contribuer avec efficience à l'industrie culturelle.

Le ministre a également salué, lors de cette cérémonie à laquelle a pris part le secrétaire d'Etat chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi, les efforts des fonctionnaires de l'ISADAC et de l'INBA, exprimant son espoir de voir les efforts se conjuguer afin de hisser les établissements de formation artistique du Maroc au niveau escompté.

Pour sa part, le directeur de l'INBA, Mehdi Zouak, a estimé que cette cérémonie, qui a rendu hommage à 32 lauréats de trois différentes filières, est une initiative louable ayant débuté l'année dernière et l'occasion pour le ministère de célébrer les lauréats de l'Institut.

De son côté, Rachid Mountassir, directeur de l'ISADAC, qui célèbre sa 22ème promotion, a indiqué que cette cérémonie se veut le début d'une nouvelle étape pour les lauréats qui s'apprêtent à accéder avec brio au domaine professionnel, relevant que l'Institut entend engager une réforme de sa pédagogie afin de se mettre au diapason des développements que connait le domaine du théâtre et du cinéma.